/world/usa
Navigation

Les États-Unis veulent radicalement réduire le taux de nicotine des cigarettes

Les États-Unis veulent radicalement réduire le taux de nicotine des cigarettes
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement américain veut réduire considérablement le taux de nicotine des cigarettes vendues aux États-Unis, afin d’atteindre des niveaux assez bas pour éviter la dépendance des fumeurs dans le cadre d’un plan de lutte contre le cancer, selon des médias mardi. 

• À lire aussi: L’alcool et les drogues liés au tiers des incendies mortels

• À lire aussi: Une mesure qui ne fait pas un tabac partout

• À lire aussi: Le Canada propose d’apposer des avertissements sanitaires sur chaque cigarette

L’annonce pourrait être faite dans la journée, avance le Washington Post, et fait partie d’un vaste programme de santé visant à réduire le nombre de décès du cancer, que le président Joe Biden a promis de réduire de 50 % sur une période de 25 ans.

Le cancer est la deuxième cause de décès aux États-Unis après les maladies cardiovasculaires. Le tabac est pour sa part la principale cause de mortalité évitable dans le pays avec 480 000 décès liés au tabac enregistrés chaque année.

Mais selon le Washington Post, cette possible annonce n’est que le début d’un long processus contre lequel la puissante industrie du tabac devrait se battre.

L’agence des médicaments (FDA), qui régule le marché du tabac, doit présenter ses propositions de règles, une démarche qui pourrait durer un an, précise le Washington Post, citant une source proche du dossier.

Ces nouvelles propositions seront ensuite publiées et ouvertes aux commentaires du public. Chacun de ces commentaires -- potentiellement des dizaines de milliers -- devront être étudiés, comme l’exige la loi.

La FDA, favorable depuis longtemps à une réduction du taux de nicotine dans les cigarettes, s’était engagée en avril 2021 à interdire la vente de cigarettes mentholées, une mesure qui «sauvera des centaines de milliers de vies».

Les cigarettes mentholées sont considérées comme une porte d’entrée vers le tabagisme, incitant notamment les jeunes à commencer à fumer, et sont associées à une plus grande dépendance.

Le gouvernement de Donald Trump avait auparavant interdit la plupart des arômes de cigarettes électroniques, tout en exemptant le menthol.

Et fin 2019, le Congrès avait adopté une loi relevant de 18 à 21 ans l’âge minimum pour acheter tabac et cigarettes électroniques dans l’ensemble du pays.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.