/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Un deuxième Américain tué en Ukraine

Coup d'oeil sur cet article

Les États-Unis ont confirmé mardi qu’un deuxième ressortissant américain avait été tué au combat en Ukraine, réitérant leur appel à ne pas aller prendre part au conflit alors que deux autres Américains ont été capturés par la Russie. 

• À lire aussi: Ukraine : Moscou hausse le ton contre la Lituanie et progresse dans l’est

• À lire aussi: Poutine «fier» de l'action de l'armée russe en Ukraine

• À lire aussi: La télévision russe désormais diffusée dans toute une région occupée du sud de l'Ukraine, dit l'armée russe

Le département d’État a confirmé le décès de Stephen Zabielski, 52 ans, précisant qu’il apportait son assistance consulaire à sa famille.

«Nous réitérons que les citoyens américains ne devraient pas se rendre en Ukraine en raison du conflit armé en cours et du risque que les responsables de la sécurité au sein du gouvernement russe en Ukraine ne les ciblent du fait de leur nationalité américaine», a affirmé un porte-parole de la diplomatie américaine.

Il a appelé les Américains se trouvant dans le pays en guerre à «partir immédiatement, si cela s’avère sûr, par tout moyen de transport commercial ou privé par voie terrestre».

Stephen Zabielski est le deuxième Américain dont la mort au combat auprès des troupes ukrainiennes est confirmée depuis l’invasion russe du pays, fin février.

Un ancien Marine de 22 ans, Willy Joseph Cancel, a été tué dans les mêmes circonstances fin avril.

Dans une notice nécrologique publiée par un journal de l’État de New York, où vivait Stephen Zabielski, on apprend que cet ancien employé du bâtiment, qui laisse derrière lui une femme et cinq beaux-enfants, est mort le 15 mai «en se battant dans le village de Dorozhniank, en Ukraine».

Son décès a été confirmé alors que deux anciens militaires américains s’étant portés volontaires pour se battre auprès des forces ukrainiennes ont été capturés début juin dans l’est de l’Ukraine.

Alexander Drueke et Andy Huynh ont été filmés sur des vidéos diffusées la semaine dernière par une télévision publique russe, mais les circonstances dans lesquelles ils sont retenus ne sont pas claires.

Washington a affirmé que la Russie devait les traiter avec humanité comme tout prisonnier de guerre, conformément aux Conventions de Genève.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré sur la chaîne américaine NBC News que ces deux Américains «mettaient en danger» des soldats russes et devaient être «tenus responsables de ces crimes».

Il a affirmé qu’il s’agissait de «mercenaires» impliqués «dans des activités illégales» et donc pas protégés par les Conventions de Genève.

«Nous sommes bien évidemment vigoureusement en désaccord avec cela, et nous l’avons dit clairement au gouvernement russe», a réagi mardi un haut responsable américain auprès de journalistes à Washington.

Les diplomates américains font valoir que les autorités russes ne leur avaient communiqué aucune information directement au sujet de ces deux combattants capturés.

«À ma connaissance, nous ne sommes officiellement au courant de rien. Donc une de nos demandes est: +qui détenez-vous, si vous détenez quelqu’un, et où sont-ils? Et si vous détenez quelqu’un, vous êtes obligés de les traiter dans le respect de Genève», a insisté ce responsable.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.