/entertainment/music
Navigation

Lara Fabian au Centre Vidéotron: une classe de maître

Lara Fabian revisite ses grands succès face à un public conquis au Centre Vidéotron

Lara Fabian
Photo Agence QMI, René Baillargeon Lara Fabian propose plusieurs de ses succès dans sa nouvelle tournée.

Coup d'oeil sur cet article

Lara Fabian a passé les dernières années à prodiguer ses meilleurs conseils à de jeunes artistes à La Voix et Star Académie à la télé. Mardi soir, sur la scène du Centre Vidéotron, elle a mis ses propres enseignements en pratique lors d’une remarquable classe de maître.

Elle n’est pas l’une des grandes voix de la francophonie pour rien. Devant une foule réceptive et admirative – les ovations et les « on t’aime Lara » étaient distribués sans retenue –, Lara Fabian a montré que la puissance et la maîtrise de ses cordes vocales sont sans égal.

Dès le départ, dans une ambiance feutrée et uniquement accompagnée d’un pianiste, elle a offert une splendide interprétation de Je n’arrêterai pas de t’aimer.

Lara Fabian
Photo Agence QMI, René Baillargeon

Déjà, le public était conquis et la vedette belgo-québécoise n’allait pas en rester là. Quelques instants plus tard, le doublé formé de J’y crois encore et Si tu m’aimes a fait passer son concert à un niveau supérieur.

Quant à sa reprise de Je suis malade, d’une rare intensité, elle a provoqué des frissons dans les estrades. Et une autre ovation.

Retrouvailles attendues

Reportées à deux reprises à cause de la pandémie, ces retrouvailles avec le public de Québec étaient de toute évidence attendues avec impatience. Plus de 7500 personnes s’étaient déplacées pour l’occasion, bien plus que les 6400 personnes annoncées lors de sa visite précédente au Centre Vidéotron, en octobre 2018.

Lara Fabian
Photo Agence QMI, René Baillargeon

En retour, dans une mise en scène sobre, mais de bon goût, ses admirateurs se sont fait servir seulement des succès. Ceux-ci ont été sélectionnés dans son vaste répertoire, avec un accent particulier mis sur ses albums des années 1990, Carpe Diem et Pure.

Lara Fabian avait aussi invité les académiciens Félix Lemelin, qui a assuré la première partie, et Audrey-Louise Beauséjour. Chacun a eu droit à son duo avec celle qui a été leur mentore. 

Le premier a bien tenu la note sur Tu t’en vas, tandis que la seconde, dont l’éviction de Star Académie avait causé une controverse, cet hiver, a pu se consoler en obtenant une ovation après avoir chanté Pas sans toi.

Non à la censure

Tout au cours de la soirée, revisiter ses succès a été l’occasion pour Lara Fabian de refaire le fil de son histoire personnelle, mais aussi d’y aller d’un subtil lien avec l’actualité récente lorsqu’elle a présenté La différence, succès qui lui a causé du trouble en Russie en raison de son appel à la tolérance envers la communauté gaie.

Lara Fabian
Photo Agence QMI, René Baillargeon

« Chaque fois qu’on m’interdira de chanter cette chanson, et je vous jure que ça arrivera, je me souviendrai du pouvoir de la musique et j’aurai la certitude que l’amour gagnera toujours contre la violence et la censure », a-t-elle dit.

Elle a aussi eu de bons mots pour sa regrettée compatriote Maurane, à qui elle a rendu hommage en chantant leur duo Tu es mon autre.

Avant de prendre congé en livrant l’incontournable Je t’aime, la star s’est permis un dernier cadeau à ses élèves lorsqu’une dizaine d’académiciens l’ont rejoint en guise de soutien vocal à une dynamique Saisir le jour.

Grande voix et généreuse. Que demander de plus ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.