/sports/basketball
Navigation

Bennedict Mathurin repêché dans le top 10?

Bennedict Mathurin repêché dans le top 10?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le grand jour est arrivé pour Bennedict Mathurin qui, logiquement, deviendra le Québécois repêché le plus rapidement dans l’histoire de la NBA, jeudi soir, au Barclays Center de Brooklyn. Les plus optimistes croient même qu’il pourrait être le choix des Pistons de Detroit dès le cinquième échelon.

Le réputé journaliste Jonathan Givony, du réseau ESPN, s’est notamment prononcé en ce sens, tout comme James Edwards III, qui suit la formation de Detroit pour le média sportif The Athletic. On voit en Mathurin un complément parfait pour Cade Cunningham, sélectionné premier au total par les Pistons en 2021.

En attendant de connaître sa destination, l’athlète de 20 ans originaire de Montréal-Nord ne s’en fait pas trop avec le rang de sélection. Après les Pistons, les Pacers de l’Indiana, les Trail Blazers de Portland, les Pelicans de La Nouvelle-Orléans, les Spurs de San Antonio et les Wizards de Washington détiennent, dans l’ordre, les choix 6 à 10.

Bennedict Mathurin repêché dans le top 10?
BENOÎT RIOUX/AGENCE QMI

Sans choix de premier tour, les Raptors de Toronto ne semblent toutefois pas une option pour Mathurin, à moins d’une surprenante transaction.

Les joueurs associés au Québec ont été très rares à être sélectionnés en première ronde. Même s’il a grandi en République dominicaine et dans la région de New York, Chris Duarte, qui est lié à Montréal, peut être considéré jusqu'ici comme le choix le plus prématuré depuis l’an dernier quand les Pacers l’ont repêché 13e au total. Ancienne gloire de la belle époque des Bulls de Chicago, le Montréalais Bill Wennington avait pour sa part été sélectionné 16e par les Mavericks de Dallas en 1985.

Affronter Luguentz Dort

Les partisans qui rêveraient de voir Mathurin se joindre au Thunder d’Oklahoma City et former une paire avec son compatriote québécois Luguentz Dort devront aussi, semble-t-il, espérer une transaction. La formation possède deux sélections en première ronde, mais il s’agit des choix 2 et 12.

«Nous n’avons encore jamais joué l’un contre l’autre, Luguentz et moi, car il est plus vieux», a d’ailleurs fait remarquer Mathurin.

Réaliste, le Québécois n’ose pas rêver au deuxième échelon alors que le Magic d’Orlando risque fort de choisir Jabari Smith fils en première place. Le Québécois a par ailleurs bon espoir d’être appelé avant le 12e rang. Dans le cas de Dort, rappelons qu'il avait été ignoré au repêchage de la NBA en 2019 avant de s’entendre avec le Thunder.

New York, New York

Peu importe son rang de sélection et l’équipe qui le choisira, Mathurin verra par ailleurs toujours la grande région de New York comme le lieu où il a accompli son rêve d’atteindre officiellement la plus grande ligue de basketball au monde.

Et si le destin faisait que le Montréalais soit choisi par les Knicks de New York au 11e rang? Il s’agit là de l’option la plus probable pour que Mathurin soit repêché par un club local, puisque les Nets de Brooklyn n’ont aucun choix pour les deux rondes que composent le présent encan.

«Ce serait plaisant pour être honnête, a déjà statué Mathurin, à propos de la possibilité de rejoindre les Knicks, lorsqu’interrogé sur le sujet, le mois dernier, durant le «Combine» de la NBA qui avait lieu à Chicago. De jouer au Madison Square Garden, ce serait fou.»

Mathurin serait aussi heureux à l’idée de jouer avec le Canadien RJ Barrett, avec qui il s’est déjà entraîné en Floride.

Joueurs associés au Québec repêchés en première ronde du repêchage de la NBA 

  • Chris Duarte* – (13e) par les Pacers de l’Indiana en 2021
  • Bill Wennington – (16e) par les Mavericks de Dallas en 1985
  • Stewart Granger – (24e) par les Cavaliers de Cleveland en 1983
  • Samuel Dalembert** (26e au total) par les 76ers de Philadelphie en 2001
Bennedict Mathurin repêché dans le top 10?
AFP

*Natif de Montréal, Duarte a passé son enfance en République dominicaine avant de déménager à New York.

**Dalembert est né en Haïti, mais a grandi à Montréal.

Intérêt soudain pour le basketball 

À l’extérieur du Barclays Center, à Brooklyn, les nombreux panneaux publicitaires annoncent clairement la tenue du repêchage de la NBA.

Le basketball est roi et maître dans le quartier alors que l’amphithéâtre est le domicile des Nets, mais aussi des joueuses du Liberty de New York, dans la WNBA. Après y avoir joué brièvement, les Islanders ont pour leur part rapidement compris que l’avenir de cette équipe de la Ligue nationale de hockey (LNH) était ailleurs qu’à Brooklyn.

À 600 kilomètres de l’endroit, Montréal attend par ailleurs impatiemment le repêchage de la LNH, d’autant plus que le Canadien détient le premier choix pour la première fois depuis 1980. Le nom de Shane Wright est sur toutes les lèvres.

En attendant la date du 7 juillet, il y a toutefois le Montréalais Bennedict Mathurin qui vient attirer momentanément l’attention des amateurs de sports du Québec sur le basketball, puisqu’il pourrait être repêché parmi les 10 premiers dans la NBA. Du jamais vu pour un Québécois!

Inspirer Montréal-Nord

En étant repêché en première ronde, Mathurin est fort conscient de l’impact qu’il pourrait avoir sur le basketball québécois, et particulièrement sur les jeunes de Montréal-Nord, où il a grandi.

«Je viens d’un endroit où plusieurs jeunes choisissent le mauvais chemin, a convenu Mathurin, à l’aube du repêchage. Il est important pour moi d’inspirer les jeunes d’où je viens.»

«Dans la vie tout est possible, a-t-il ajouté. Si tu travailles, si tu fais ce que tu as à faire, si tu restes à l’extérieur des problèmes et si tu vas à l’école, tout est possible. C’est vraiment le message que j’essaie de faire passer à Montréal-Nord.»

Un nouvel ambassadeur

Il y a moins d’un an, les joueurs de basketball Chris Boucher, des Raptors de Toronto, et Luguentz Dort, du Thunder d’Oklahoma City, avaient profité d’un passage à Montréal-Nord pour recevoir la Médaille de l’Assemblée nationale du Québec.

Imaginez un peu l’apport que pourrait maintenant constituer un joueur figurant parmi les meilleurs espoirs de la NBA.

Montée en flèche des Canadiens dans la NBA

Andrew Wiggins
AFP
Andrew Wiggins

Depuis 2011, pas moins de 11 joueurs nés au pays ont été repêchés dans le top 13 :

  • Andrew Wiggins (1er par les Cavaliers de Cleveland en 2014)
  • Anthony Bennett (1er par les Cavaliers de Cleveland en 2013)*
  • RJ Barrett (3e par les Knicks de New York en 2019)
  • Tristan Thompson (4e par les Cavaliers de Cleveland en 2011)
  • Jamal Murray (7e par les Nuggets de Denver en 2016)
  • Nik Stauskas (8e par les Kings de Sacramento en 2014)
  • Shai Gilgeous-Alexander (11e par les Hornets de Charlotte en 2018)
  • Joshua Primo (12e par les Spurs de San Antonio en 2021)
  • Trey Liles (12e par le Jazz de l’Utah en 2015)
  • Chris Duarte (13e par les Pacers de l’Indiana en 2021)
  • Kelly Olynyk (13e par les Mavericks de Dallas en 2013)

* Anthony Bennett devenait le premier Canadien à être repêché premier au total dans l’histoire de la NBA.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.