/news/politics
Navigation

Glissement de terrain à La Baie: aide bonifiée pour les sinistrés qui pourront rentrer pour la plupart

Sur place, François Legault a annoncé une bonification des aides financières

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Les sinistrés du glissement de terrain de La Baie auront droit à une augmentation substantielle des compensations financières et la majorité d’entre eux pourront réintégrer leur résidence d’ici deux à quatre mois, a annoncé François Legault lors d’une visite mercredi.

• À lire aussi: Glissement de terrain à La Baie: un outil pour aider les sinistrés

• À lire aussi: Glissement de terrain à Saguenay: la pente sera adoucie

Le glissement de terrain et l’instabilité du sol ont provoqué l’évacuation de 76 maisons, soit 187 citoyens. Cinq maisons devront être détruites et le sort de quatre autres est toujours incertain. 

Mais les occupants des 67 autres résidences pourront retourner chez eux d’ici « deux à quatre mois ».

Photo Agence QMI, Roger Gagnon

« Des travaux seront effectués sur le sol [...] Mais soyez assurés qu’on ne retournera pas les gens dans les maisons si ne n’est pas parfaitement sécuritaire », a affirmé M. Legault, concédant que l’attente sera « une période dure ».

Les propriétaires dont les maisons seront démolies pourront donc recevoir une compensation maximale de 375 000 $ pour la reconstruction. Le plafond était auparavant de 260 000 $. Les meubles seront aussi remboursés.

  • Écoutez l'entrevue avec Carol Girard, coordonnateur des mesures d’urgence de Saguenay, suivie de Jeff Mclean, résident évacué de La Baie, au micro d'Alexandre Dubé sur QUB radio:    

Pour ce qui est de l’allocation quotidienne, elle est doublée, passant de 20 à 40 $ par jour.

La Ville de Saguenay avait indiqué mardi que l’objectif était de trouver un logement temporaire d’ici la fin de semaine pour toutes les personnes actuellement à l’hôtel.

« Je veux rassurer les citoyens. On va s’occuper au moins de la partie financière », a dit le premier ministre. 

François Legault était de passage à La Baie mercredi, où il a rencontré des sinistrés du glissement de terrain, leur annonçant que certains pourront retrouver leur résidence.
Photo Agence QMI, Roger Gagnon
François Legault était de passage à La Baie mercredi, où il a rencontré des sinistrés du glissement de terrain, leur annonçant que certains pourront retrouver leur résidence.

Soulagement

M. Legault s’est entretenu avec Érika Brisson et Charles-David Brisson, les propriétaires de la maison qui a glissé en bas du talus le 13 juin.

« Bravo pour votre résilience, on est avec vous, courage », leur a lancé M. Legault à la fin de leur conversation avant de s’entretenir ensuite avec des membres de la Croix-Rouge.

Photo Agence QMI, Roger Gagnon

« Ça fait du bien », a déclaré au sujet de l’annonce Mme Simard, mère de cinq enfants de 1 à 10 ans. Toute la famille est actuellement hébergée chez ses parents.

« C’est beaucoup mieux que ce qu’on offrait avant. Nous avions mis de 60 000 à 70 000 $ de rénovations seulement en matériaux », a ajouté M. Brisson, qui a précisé que la famille avait l’intention de demeurer à La Baie.

Photo Agence QMI, Roger Gagnon

« On va arrêter de pleurer », a avoué Denise Lessard, une sinistrée qui va fort probablement pouvoir retourner dans sa maison.

Photo Agence QMI, Roger Gagnon

Le cœur gros

Marius Harvey, voisin de la maison qui est tombée et « évacué depuis le 26 avril », a pu s’entretenir avec le premier ministre.

Photo Agence QMI, Roger Gagnon

« Ça va être un petit plaster sur un gros bobo », a dit l’homme de 74 ans, dont la maison qu’il habitait depuis 48 ans sera démolie.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.