/news/health
Navigation

Cancer à Rouyn: le Dr Arruda se défend d'avoir caché des informations

Coup d'oeil sur cet article

L’ex-directeur de santé publique Horacio Arruda se défend d’avoir voulu cacher des données sur le cancer à Rouyn-Noranda pour des raisons politiques, mais admet qu’on peut avoir l'impression d'un conflit d'intérêts en raison de son rôle de sous-ministre. 

• À lire aussi: La Santé publique aurait caché des informations sanitaires d’importance

Depuis plusieurs années, les travaux de la Fonderie Horne, une entreprise qui appartient à la multinationale anglo-suisse Glencore, sont montrés du doigt par la Santé publique régionale de Rouyn parce qu'ils engendrent des émissions d’arsenic dans l’air qui dépassent les normes.  

Selon l’étude de biosurveillance de la région, le complexe industriel de Glencore émettrait par moments dans l'air des concentrations d’arsenic 67 fois plus élevées que la norme québécoise.  

  • Écoutez l'entrevue de la mairesse Diane Dallaire au micro d'Alexandre Dubé sur QUB radio :   

Les données de surveillance de l’état de santé de la population de Rouyn-Noranda, publiées en mai dernier, démontrent que l’espérance de vie dans la région est plus basse qu’ailleurs au Québec. Les bébés y naissent plus petits que dans le reste du territoire québécois. Les maladies pulmonaires chroniques y sont aussi beaucoup plus fréquentes, ce qui augmente de façon significative l’incidence du cancer du poumon.    

  • Écoutez l’entrevue de Yasmine Abdefadel avec Émilise Lessard-Therrien, députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue pour Québec solidaire, sur QUB radio:   

Document retiré 

Récemment, Radio-Canada dévoilait que la Santé publique savait depuis septembre 2019 que le taux de mortalité liée au cancer du poumon était plus élevé à Rouyn-Noranda. La Santé publique régionale voulait dévoiler publiquement cette information dans le rapport de biosurveillance 2019.  

Or le directeur de santé publique Horacio Arruda a fait retirer cette annexe. 

Pour la première fois, hier, l’ex-directeur s’est défendu. «Mon intention n’a jamais été de cacher quoi que ce soit à la population de Rouyn-Noranda», a affirmé le sous-ministre.  

«La Santé publique prend très au sérieux la situation vécue par la population du quartier Notre-Dame [à Rouyn-Noranda], qui est exposée à différents contaminants provenant de la Fonderie Horne.» 

Il soutient qu’il a retiré cette annexe afin de réaliser des études «plus robustes». De plus, comme l’étude de biosurveillance visait des informations sur les enfants alors que l’annexe sur le cancer du poumon concernait les adultes, il ne voulait pas mêler la population. «J’ai jugé, avec la directrice de santé publique de la région, [que cela] n’avait pas [sa] place dans le rapport, mais [ça] n’a pas été caché», a-t-il dit. Il souhaite d’ailleurs que la fonderie abaisse ses émissions le plus rapidement possible. Il affirme que les experts ne recommandent pas la fermeture de l’usine.   

Apparence de conflit 

Le sous-ministre assure aussi qu’il n’a pas subi de pression politique dans ce dossier, mais il admet que son rôle auprès de la Santé publique, qui lui permet de conseiller des ministres, peut prêter à confusion.  

«Pour ce qui est de la perception de conflit d’intérêts, je pense que c’est un fait. La preuve, les gens le soulèvent», a-t-il noté, ajoutant que ce rôle lui permet également d’avoir une «certaine influence» auprès des décideurs.   

Il soutient aussi que la Direction de santé publique use du principe de précaution dans les dossiers de qualité de l’air, incluant le dossier du nickel.  

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a également juré «qu’il n’y a pas eu d’ingérence politique avec le Dr Arruda» dans ce dossier.  

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.