/finance
Navigation

L’inflation a bondi de 7,7% au Canada, un record depuis 1983

Coup d'oeil sur cet article

Les prix à la consommation ont continué d’augmenter au Canada en mai 2022, où l’inflation a atteint 7,7 % d’une année à l’autre. Il s’agit de la plus forte hausse annuelle observée depuis janvier 1983, selon les dernières données de Statistique Canada publiées mercredi.

• À lire aussi: Une hausse de 2 cents le litre de lait

• À lire aussi: À qui les Québécois font-ils confiance pour affronter une récession?

Sans l'essence, l'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 6,3 % d'une année à l'autre en mai, dépassant la hausse de 5,8 % enregistrée en avril 2022. (+4,7 %).

Statistique Canada estime que les hausses des prix ont continué d'être généralisées, exerçant une pression sur le portefeuille des Canadiens, et «dans certains cas, a eu une incidence sur la capacité de ces derniers à assumer leurs dépenses quotidiennes».

  • Écoutez la chronique de l'économiste Francis Gosselin au micro d'Alexandre Dubé sur QUB radio:  

L'accélération de la croissance en mai est principalement attribuée à la hausse des prix de l'essence, qui ont augmenté de 12 % par rapport à avril 2022, ainsi qu’à l'augmentation des prix pour les services, comme les hôtels et les restaurants.

«Selon les données sur les salaires tirées de l'Enquête sur la population active, les salaires horaires moyens ont augmenté de 3,9 % d'une année à l'autre en mai, ce qui signifie que, en moyenne, la hausse des prix a dépassé celle des salaires au cours des 12 mois précédents», a également noté l’agence fédérale.

Entre avril et mai, l’IPC a augmenté de 1,4 % en mai, après avoir progressé de 0,6 % en avril.   

  • Écoutez l'entrevue d'Alexandre Moranville avec Sylvain Charlebois sur QUB radio :  

Le panier d’épicerie et l’essence toujours plus chers

D'une année à l'autre, les Canadiens ont payé 9,7 % de plus pour les aliments achetés en magasin en mai.

«Les perturbations de la chaîne d'approvisionnement, ainsi que la hausse des prix du transport et des intrants, ont continué d'exercer une pression à la hausse sur les prix», a indiqué Statistique Canada.

Les graisses et huiles comestibles (+30 %) ont notamment enregistré une hausse record, principalement attribuable à l'augmentation des prix de l'huile de cuisson.

En mai, les prix de l'essence ont augmenté de 12 %, après avoir reculé de 0,7 % en avril. Selon Statistique Canada, il s'agit de la hausse mensuelle la plus prononcée depuis mai 2020. D’une année à l’autre, les consommateurs ont ainsi dû débourser 48 % de plus pour faire un plein d’essence en mai.

«Nous nous attendions à des hausses de prix plus fortes que ce que les prévisions consensuelles estimaient, mais ces chiffres sont tout de même très surprenants», ont commenté Royce Mendes, directeur général et chef de la stratégie macroéconomique chez Desjardins et Tiago Figueiredo, associé – stratégie macroéconomique.

Au Québec, l’IPC s’est accru de 7,5 % d’une année à l’autre. Sur une base mensuelle, il a augmenté de 1,4 %, entre avril et mai.

Ce sont les habitants de l’Île-du-Prince-Édouard qui doivent composer avec le pire taux d’inflation au pays, qui a atteint 11,1 % sur un an, suivi de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick (8,8 %) et du Manitoba (8,7 %).

Selon les deux experts en macroéconomie, la Banque du Canada (BdC) risque de relever les taux d’un autre 75 points de base en juillet, «une mesure draconienne qu’elle aurait dû prendre plus tôt ce mois-ci».

«La politique monétaire fonctionne avec des décalages longs et variables. Le taux directeur de la BdC ne sera plus aussi clairement stimulant et déconnecté de l’inflation, et le marché de l’habitation ressentira probablement encore plus l’effet de la hausse des taux qu’en ce moment», ont-ils analysé, prévoyant également «des mesures plus modérées pour resserrer la politique cet automne».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.