/news/green
Navigation

Changements climatiques: une situation «quasi critique» en Outaouais

Changements climatiques: une situation «quasi critique» en Outaouais
CAPTURE D'ÉCRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le plus important propriétaire foncier de la région d’Ottawa-Gatineau pourrait être bientôt débordé par les conséquences des changements climatiques. 

• À lire aussi: Déjà 50% de précipitations de plus que la normale dans les Hautes-Laurentides

C’est ce qu’a rapporté un article du Globe and Mail, jeudi. Selon les informations du quotidien, la Commission de la capitale nationale (CCN), qui gère 10% des terres de la capitale nationale, 1600 propriétés et plusieurs édifices fédéraux, se retrouve dans une situation «quasi critique».

La CCN prévoit que les dommages causés par les conditions météorologiques aux propriétés «augmenteront de façon exponentielle», tout comme les plaintes des citoyens. Sur le plan financier, les conséquences se font déjà ressentir pour la société d’État.

Dans un rapport qu’elle vient de publier au sujet des risques des changements climatiques, la CCN note plusieurs éléments problématiques.

«On a recensé 124 risques liés au climat que la CCN doit prendre en compte pour améliorer sa résilience au changement climatique, a indiqué la société d’État dans un communiqué. Ces risques comprennent des étés plus chauds et plus humides, des précipitations de courte durée et de forte intensité, ainsi que des phénomènes extrêmes comme des tempêtes de verglas et de la pluie verglaçante. Au total, 49% des risques nécessitent la prise de mesures immédiates.»

Les périodes de chaleur et de sécheresse entraînent une détérioration plus rapide des routes et des ponts gérés par la société, ce qui réduit de moitié la durée de vie des infrastructures. Cela a aussi pour effet de favoriser la prolifération d’algues qui obstruent les pompes à eau. De plus, les pluies intenses provoquent déjà des inondations qui érodent les rivages.

Toujours selon Globe and Mail, les parcs de la CCN se remettent encore des inondations répétées de 2017 et 2019. Les coûts des dommages étaient de quelques dizaines de millions de dollars.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.