/finance
Navigation

Hausses de salaire de 6 %: les hauts fonctionnaires très gâtés par Québec

La déléguée générale du Québec à Paris, Michèle Boisvert, en point de presse, en mai, dans la capitale française. Elle fait partie des quelque 850 grands pontes à qui Québec vient d’accorder des augmentations de 6 % sur un an.
Photo tirée de Twitter, @mboisvert_dg La déléguée générale du Québec à Paris, Michèle Boisvert, en point de presse, en mai, dans la capitale française. Elle fait partie des quelque 850 grands pontes à qui Québec vient d’accorder des augmentations de 6 % sur un an.

Coup d'oeil sur cet article

Alors que l’inflation vient gruger le pouvoir d’achat des Québécois, le gouvernement Legault vient d’accorder des hausses de salaire de 6 % sur un an et un jour à des hauts fonctionnaires de l’État.

• À lire aussi: Un fonctionnaire sur dix empoche 100 000$ et plus

«Nos membres ont tenu l’État à bout de bras durant la pandémie et ils méritent certainement un rattrapage équivalent à celui des sous-ministres, surtout compte tenu de l’inflation que l’on connaît. La situation actuelle est complètement inéquitable», soupire Lydia Martel, première vice-présidente du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ).

«C’est injuste que les contribuables aient souffert pour que les hauts fonctionnaires gagnent plus d’argent», déplore à son tour Franco Terrazzano, directeur fédéral de la Fédération canadienne des contribuables. 

Hier, la Gazette officielle du Québec a publié un décret qui fait état de hausses salariales de 6,08 % entre le 1er avril 2021 et le 2 avril 2022 pour les mandarins de l’État québécois. 

Trois fois plus que certains

À titre comparatif, les professionnels du gouvernement voient leurs salaires augmenter de 2 % par année, ce qui est bien en deçà de l’inflation. 

Par exemple, un sous-ministre qui gagnait 239 387 $ par année, en 2021, gagne maintenant 14 555 $ de plus.

Les délégués généraux, chargés de représenter le Québec à l’étranger, recevaient un minimum de 135 981 $ au 1er avril 2021. Ils touchent maintenant 144 249 $ en plus des indemnités et allocations pour «vie chère».

Les hauts fonctionnaires bénéficieront aussi de hausses rétroactives de 1 % pour 2019-2020 et 1 % pour 2020-2021. 

Au ministère du Conseil exécutif, on fait valoir que «comme par le passé, les échelles de traitement des titulaires d’un emploi supérieur sont majorées d’un pourcentage égal au pourcentage de majoration des échelles de traitement des cadres de la fonction publique, aux mêmes dates».

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.