/news/society
Navigation

Visite du pape n'est «pas une célébration», selon les Premières Nations

Coup d'oeil sur cet article

Le pape François sera en visite au Québec du 24 au 30 juillet prochain, mais «ce n’est pas une célébration», ont tenu à rappeler les communautés autochtones, à qui l’Église catholique doit des excuses. 

• À lire aussi: Québec veut se souvenir des autochtones

• À lire aussi: Le pape se rendra bien au Québec fin juillet malgré ses douleurs au genou

La visite du pape François au Québec était sur toutes les lèvres, jeudi, alors que le calendrier de son passage a été rendu public. Or, si certains semblent excités par cette visite, il est important de rappeler que ce voyage n’en est pas un de courtoisie, mais bien une occasion pour l’Église catholique de confirmer son rôle dans la gestion des pensionnats autochtones, selon l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APQNL).

«Les pensionnats autochtones ont été établis afin de faire disparaitre toute trace de la spiritualité et des cultures des Peuples autochtones. L’Église catholique a joué un rôle central dans cette condamnable entreprise d’assimilation», a réaffirmé Ghislain Picard, chef de l’APQNL.

Les communautés autochtones veulent rappeler aux autorités, tant civiles que religieuses, l’essentiel devoir de respect et de mémoire qui devra marquer chaque étape et chaque activité de la visite du pape. L’APQNL appelle également au respect du rôle prépondérant qui revient aux survivants des pensionnats.

«Ce sont eux qui doivent être au cœur de ce qui se veut une étape essentielle de la Réconciliation», a ajouté le chef Picard.

Rappelons que si l’Église catholique a déjà présenté ses excuses, le pape a décidé de venir lui-même sur les Terres des survivants des pensionnats pour y confirmer le rôle de l’Église.

«Il est essentiel de rappeler [...] la réalité des pensionnats indiens et de leurs conséquences, que le pape François vient évoquer chez nous. Cette visite papale n’est pas une célébration. L’heure sera à la commémoration et au respect», a déclaré le chef de l’APQNL.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.