/news/society
Navigation

Heureux de pouvoir fêter ensemble

Certains Montréalais ont célébré une première vraie Saint-Jean tandis que d’autres l’ont redécouverte

Haddou Merzouk
Photo courtoisie, Ludovic Théberge Haddou Merzouk fête sa première Saint-Jean-Baptiste en famille.

Coup d'oeil sur cet article

Un père de famille d’origine algérienne a goûté à ses premières festivités de la Saint-Jean-Baptiste vendredi alors que des milliers de Québécois se sont rassemblés pour célébrer après deux ans de pandémie. 

« C’est une occasion de découvrir la culture, on a décidé de vivre ici, on doit apprendre à la connaître », affirme Haddou Merzouk, qui est arrivé dans la province il y a un peu plus de deux ans pour rejoindre sa femme et leurs deux enfants. 

Or, en raison de la pandémie, il n’avait jamais pu assister aux traditionnelles célébrations de la fête nationale. 

Cette année, la famille a décidé d’en profiter au parc Aimé-Léonard de Montréal-Nord. Pour l’occasion, ils arborent fièrement des vêtements à l’effigie du Québec. 

« On est venus pour faire la fête, on va aussi assister aux spectacles pour découvrir les chansons », lance Haddou Merzouk tout sourire. 

Le père de famille était loin d’être le seul à fêter le Québec vendredi sans y être né. 

Aeman Ano et son ami dansent au rythme de chansons québécoises.
Photo courtoisie, Ludovic Théberge
Aeman Ano et son ami dansent au rythme de chansons québécoises.

« Dans le quartier Saint-Michel, la fête est plus culturelle. Il n’y a pas beaucoup de gens qui viennent d’ici, mais on veut en profiter pour remercier le Québec, ceux qui nous hébergent », explique Aeman Ano. 

Le jeune homme est arrivé de la Côte d’Ivoire il y a 12 ans. Depuis, il fête la Saint-Jean-Baptiste chaque année pour partager sa fierté d’être Québécois. 

« Cette fête peut nous permettre de nous ressourcer et de faire comprendre à des personnes qui viennent d’arriver à quel point le Québec, c’est important, et qu’il fait bon vivre ici », dit-il.  

« Ça commence bien l’été »

Aux quatre coins de la province, ce sont quelque 656 événements qui ont été organisés dans les quartiers, les villes et les villages lors des deux jours de célébrations. 

Des millions de Québécois ont pu célébrer leur fête nationale au rythme de spectacles musicaux, de feux d’artifice et d’animations culturelles. 

Et d’un bout à l’autre du Québec, la bonne humeur était au rendez-vous alors que la température était des plus agréable. 

« Ça commence tellement bien l’été ! » s’exclame Céline Gingras, rencontrée à Montréal-Nord. « C’est un grand plaisir de participer aux festivités, on est attaché à notre petit Québec », ajoute-t-elle. 

Marie-Ève Thériault et ses deux filles profitent des célébrations.
Photo courtoisie, Ludovic Théberge
Marie-Ève Thériault et ses deux filles profitent des célébrations.

Selon la directrice de l’organisme Espace Jeunesse En Marche, Carine Hilaire, les festivités de proximité ont l’avantage de joindre beaucoup de familles immigrantes, comme c’est le cas dans le quartier Saint-Michel. 

« Ils ne se déplaceraient peut-être pas ailleurs, mais en raison de la proximité, ils vont venir ici pour vivre la culture québécoise et se rassembler », estime-t-elle.  

Comme Haddou Merzouk, de nombreux Québécois se réjouissaient d’enfin renouer avec les traditionnelles festivités. 

Au parc

« On est vraiment très heureuses d’être au parc aujourd’hui. Les années passées, on a fêté sur notre petite terrasse, on voulait donc venir faire un tour ici », raconte Marie-Ève Thériault en compagnie de ses deux filles. 

Là où il n’y avait pas de fête organisée, comme au parc Jarry dans Villeray, les Montréalais en ont tout de même profité pour célébrer le 24 juin. 

« On se fait un barbecue avec des amis, on se rassemble, on passe la journée ici », s’enthousiasme Étienne Leblanc, qui fête sa première Saint-Jean-Baptiste en deux ans.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.