/world/pacificasia
Navigation

Thaïlande/COVID: fin du port du masque obligatoire

Thaïlande/COVID: fin du port du masque obligatoire
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le port du masque n'est plus obligatoire à partir de vendredi en Thaïlande où les infections à la COVID-19 continuent de diminuer tandis que les autorités cherchent à relancer le secteur du tourisme, vital pour le pays. 

Imposé depuis mi-2021, le port du masque se fera désormais «sur la base du volontariat», a déclaré le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha dans la Gazette royale, le Journal officiel thaïlandais.

Les autorités recommandent de continuer à en mettre un dans les endroits bondés ou mal ventilés.

L'opérateur privé qui gère le métro de Bangkok a indiqué qu'il restait obligatoire sur le réseau. 

Cette décision est dans l'ensemble bien acceptée par la population. 

«Je pense que c'est une bonne mesure. Il y a moins de gens infectés et le taux de mortalité est assez bas», relève auprès de l'AFP Nataporn Boonthawatchai, une enseignante de 38 ans.

La population va enfin «pouvoir reprendre une vie normale», renchérit Supanya Pajaree, un trentenaire qui réside aussi à Bangkok.

Le «Thaï pass», des documents de santé et de voyage exigés pour les visiteurs étrangers désireux de se rendre dans le pays, prendra fin, lui, à partir du 1er juillet.

Les voyageurs devront encore montrer à leur arrivée leur certificat de vaccination ou passer un test COVID.

Le secteur du tourisme, essentiel pour l'économie thaïlandaise et ravagé pendant les mois de verrouillage du royaume, redémarre doucement.

Quelque 1,6 million d'arrivées de touristes étrangers ont été enregistrées au cours des six premiers mois de 2022.

En 2019, la Thaïlande avait accueilli près de 40 millions de visiteurs, dont 11 millions de Chinois, un record. Ce marché est toujours quasiment à zéro, en raison des restrictions pour quitter la Chine.

Quelque 2500 cas et moins de 50 décès sont recensés quotidiennement dans le royaume.

Plus des trois quarts de la population ont reçu deux doses de vaccin, plus de 40 % ayant fait un troisième rappel.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.