/sports/hockey/coupe-memorial
Navigation

« Match magique » pour William Dufour

L’attaquant marque quatre buts pour propulser les Sea Dogs en finale de la Coupe Memorial

Après son troisième but du match, William Dufour a eu droit aux grands honneurs au banc des Sea Dogs, hier.
Photo Agence QMI, John Morris Après son troisième but du match, William Dufour a eu droit aux grands honneurs au banc des Sea Dogs, hier.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-JEAN, N.-B. | L’attaquant des Sea Dogs de Saint-Jean William Dufour n’avait pas l’intention de se laisser voler la vedette par Mavrik Bourque et Xavier Bourgault, samedi. L’espoir des Islanders de New York a inscrit quatre buts dans une victoire de 5 à 3 des siens, permettant ainsi aux locaux d’accéder directement à la finale de mercredi prochain.

• À lire aussi: Coupe Memorial: deux vedettes inarrêtables?

Les Sea Dogs terminent donc la ronde préliminaire avec un dossier de deux victoires et un revers en prolongation, pour un total de sept points.

« C’est le meilleur moment de ma carrière en ce moment. Il me reste un match junior et on va tout faire pour aller le chercher mercredi. »

Les choses n’avaient pas bien débuté pour l’équipe hôtesse qui avait vu les Cataractes inscrire trois buts sans réplique en première période, semblant alors se diriger vers une troisième victoire en trois matchs. 

Mais le vent a tourné et Dufour a pris les choses en main. Le gros ailier a tout d’abord inscrit deux buts en 21 secondes en début de deuxième, puis complété son tour du chapeau naturel avant même qu’on n’ait atteint la mi-période pour créer l’égalité et pousser les partisans réunis au TD Station à lancer leurs casquettes sur la patinoire. Ses trois buts ont été inscrits en l’espace de 6 min 36 s.

PÉRIODE MAGIQUE

Complètement dominés en deuxième, les Cataractes ont pris deux pénalités de suite pour avoir envoyé la rondelle dans les gradins. La deuxième, celle de Zachary Massicotte, a permis à Jérémie Poirier de donner les devants pour la première fois aux Sea Dogs.

Dufour a par la suite inscrit son quatrième du match en début de troisième période. 

« C’était un match spécial de sa part, a mentionné l’entraîneur-chef Gardiner MacDougall au sujet de Dufour. C’est un joueur qui joue dans toutes les situations et comme je l’ai dit auparavant, tu dois utiliser tes chevaux, et lui, c’en est un gros. Ç’a été une deuxième période magique pour lui. »

« Magique » n’est assurément pas exagéré. En fait, il semblait possédé à certains moments dans le match, qu’il a complété avec un total de 15 lancers au but.

« Je veux tout donner, je ne veux pas avoir de regrets à la fin et c’est ce que j’ai fait ce soir », a ajouté Dufour.

TROP D’ESPACE

Le Québécois est devenu le premier joueur de la LHJMQ à inscrire quatre buts dans un match de la Coupe Memorial depuis Christian Dubé et Martin Ménard avec les Olympiques de Hull en 1997. Le record absolu de cinq appartient toujours à Bruce Boudreau, en 1975.

Dans le camp des Cataractes, l’entraîneur-chef Daniel Renaud ne pouvait que lever son chapeau au no 28 des Sea Dogs.

« C’est possiblement l’un des meilleurs joueurs de la Ligue canadienne de hockey. Tu ne peux pas lui laisser le temps et l’espace qu’on lui a laissés. On lui a donné des opportunités de prendre des lancers provenant d’endroits dangereux sur la glace et il a capitalisé. Il est trop bon pour ne pas le faire. »

EXCÈS DE CONFIANCE

Renaud ne cherchait pas bien loin d’ailleurs pour s’expliquer le changement complet de visage de son équipe entre la première et la deuxième période.

Notant entre autres l’indiscipline, il a aussi reconnu que son équipe avait probablement prêché par excès de confiance avec une avance de trois buts après 20 minutes.

« Je vois une comparaison avec la finale de la coupe du Président. La première fois qu’on a eu une opportunité d’en finir contre Charlottetown, on a mangé une rince de 7-0. La seule chose que je retiens, c’est qu’on est sortis tellement fort le match suivant et qu’on est allés gagner ça à Charlottetown, dans leur maison. À 3-0, on s’est possiblement projetés dans le futur et on s’est vus en finale de la Coupe Memorial. »

EN BREF

Dans de bonnes dispositions, Gardiner MacDougall a offert un point de presse pour le moins divertissant, samedi. Il a tout d’abord répondu à la première question en soulignant la présence de plus de membres des médias que lors du match précédent, avant... d’oublier la question qui lui avait été posée.

Par la suite, son téléphone s’est mis à sonner en plein milieu du point de presse, alors qu’il était en pleine envolée oratoire. 

« Désolé, ce sont les Jets de Winnipeg, encore une fois », a-t-il blagué.

Les Sea Dogs bénéficieront maintenant de trois jours de congé avant la finale de mercredi alors que les Cataractes se frotteront aux Bulldogs de Hamilton, en demi-finale, lundi soir.

Shawinigan a eu le dessus sur les Bulldogs au compte de 3 à 2 lors de leur rencontre en ronde préliminaire, jeu

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.