/weekend
Navigation

Voici 10 papas de nos séries québécoises

Coup d'oeil sur cet article

Il y a de beaux personnages de papa sur nos ondes. Ceux qui tentent de prendre leur place, d’autres qui embrassent leur rôle avec bienveillance. Certains sont autoritaires alors que d’autres tentent de l’être davantage. Ils sont aimants ou repentants, gâteau ou stricts. Mais tous ont à cœur la famille. En cette fin de semaine de la fête des Pères, mettons le projecteur sur quelques-uns de ces beaux personnages. 

1) François Plante (Michel Charette) dans Le Bonheur  

Photo Agence QMI, Joël Lemay

S’il a quitté son boulot d’enseignant pour celui d’auteur, s’il a quitté la ville pour la «tranquillité» de la campagne, François a su convaincre son petit clan de le suivre dans ses folles aventures, même son grand ado citadin, pas trop manuel, accro au WiFi. François est en quête de réponses concernant le bonheur. Il veut se réaliser, accomplir des choses significatives, trouver un rythme et un espace plus satisfaisant. Pour l’instant, les nombreux vices cachés de sa nouvelle propriété et les surprises que lui réserve son nouveau patelin sont sa grosse source de préoccupation.   

  • En VSD    

2) Léo (Fabien Cloutier) dans Léo  

Photo courtoisie, Club Illico

On peut dire que depuis qu’il s’est marié avec sa belle Cindy, et surtout depuis qu’il est père, Léo est un nouvel homme. Il veut le meilleur pour sa progéniture. Quand son petit Paul était bébé, Léo était préoccupé par son développement. Pas question qu’il soit paresseux ou en retard sur les autres. Maintenant que Paul entre à la maternelle, de nouveaux défis se présentent. Le quotidien n’est plus le même dans cette quatrième saison. Et Paul n’a pas l’air d’aimer tant que ça l’école. Ce sera donc à Léo de tenir son bout comme papa.   

  • Saison 1 à 3 en VSD  
  • Saison 4 diffusée sur Club illico   

3) Louis Thomas (Émile Proulx-Cloutier) dans Les Moments Parfaits  

Photo courtoisie, Karl Jessy et Fabrice Gaëtan

Le désir d’avoir un enfant se partage normalement entre deux amoureux. Mais il arrive que l’envie d’une famille ne soit pas un projet commun et qu’il bouleverse la dynamique installée. C’est ce qui s’est passé dans la vie de Louis. Annie, sa conjointe depuis une dizaine d’années, ne voulait pas d’enfant, mais pour Louis, pas question de passer à côté de cette chance. C’était l’occasion de parler d’adoption avec beaucoup de délicatesse. Louis est un grand anxieux inquiet de toujours bien faire. Il veut que tout soit parfait, il veut être à la hauteur, dire et faire les bonnes choses. Être père s’apprend petit à petit avec bienveillance.   

  • En VSD   

4) Mathieu Gagnon (Frédérick de Grandpré) dans Les Bracelets Rouges  

Capture d'écran, TVA

Acteur bien connu, il élève pratiquement seul sa fille, Kim, une adolescente tranchante au premier abord qui reçoit un diagnostic de maladie cardiaque, ce qui l’oblige à rester à l’hôpital. Impuissant, son père tente de comprendre. Quand il n’est pas sur un plateau de tournage, il vient voir sa fille, mais il ne peut être aussi présent qu’il le voudrait. Son inquiétude se mêle à la tristesse et à la douleur lorsqu’une chirurgie ne tourne pas comme prévu. Un parent ne devrait jamais voir un enfant partir.    

  • En VSD   

5) Jean-François (Patrick Hivon) dans L’Oeil du Cyclone  

Photo courtoisie, ICI Télé

On peut parfois croire que Jean-François est un éternel ado dans un corps d’homme. S’il manque assurément d’organisation et qu’il compte encore souvent sur son ex, il fait des efforts pour prouver qu’il est responsable. Il est assurément bienveillant et moins ferme avec ses trois enfants. Si maman est dans le lâcher-prise, papa s’en fait parfois passer des petites vite.    

  • Saison 1 en VSD  
  • Saison 2 diffusée sur ICI tou.tv extra   

6) Kiwedin «Rémi» Dumont (Marco Collin) dans Pour Toi Flora  

Photo courtoisie, ICI Télé

Monsieur Dumont a un lourd passé qui a laissé des traces. Séparé de sa famille par les oblats, il a été placé dans un pensionnat pour taire sa culture. C’est la triste réalité de trop nombreux Autochtones. En vieillissant, il est tombé dans l’autodestruction. Il a un fils qu’il tente de regagner après trop d’errance. Des petits-enfants aussi qui lui pardonnent plus facilement. Après avoir renoué avec ses origines, Kiwedin tente de recoller les morceaux avec sa famille. Il le fait avec sagesse, délicatesse et poésie, bien que les plaies soient encore sensibles.   

  • Diffusé sur ICI Tou.tv extra   

7) Sylvain Lessard (Sylvain Marcel) dans Virage  

Photo courtoisie, Noovo

S’il y a un personnage de père qui nous a bouleversés tant par sa bonté, sa bienveillance, que par son départ, c’est celui de Sylvain Lessard. Ce papa d’athlète, d’Olympienne, a toujours été derrière sa fille. L’entourage solide fait les grands champions. Il a toujours fait passer les intérêts de ses deux filles avant les siens. Un vrai papa gâteau. Pour les protéger, les épargner alors qu’elles vivaient des remises en question, il a préféré se taire sur sa maladie. Jusqu’à ce que ce ne soit plus possible. Pour ne pas être un fardeau pour les femmes qu’il aime, il a choisi l’aide médicale à mourir, une scène marquante de la dernière année, pleine d’amour et d’humanité.   

  • En VSD    

8) Henri Lacombe (François Papineau) dans Cerebrum  

Photo courtoisie, ICI Tou.tv

En deuil de sa femme et d’une longue amitié qui l’a laissé trahi, Henri a passé quelque temps au Japon, question de changer d’air. De retour chez lui, il désire miser davantage sur sa vie de famille auprès de ses deux grands enfants, lui qui a toujours été très investi auprès de ses patients. William, son fils, est en quête d’indépendance. La relation avec son père ne sera pas toujours facile. Marine tente de calmer le jeu. N’oublions pas que tous sont en deuil bien qu’ils essaient de regarder vers l’avenir.    

  • Saison 1 en VSD  
  • Saison 2 diffusée sur ICI Tou.tv extra   

9) Marc-Alexandre Moisan (Patrice Godin) dans L’Homme Qui Aimait Trop  

Photo, Eric Myre

Ce n’est pas par manque d’amour que Marc-Alexandre mène une double et même une triple vie. Chacune des femmes qu’il fréquente, il les aime. Comme il aime ses enfants aussi. Avec tendresse, suivant leur évolution, s’intéressant à ce qu’ils vivent même s’il n’est là qu’à temps partiel. Il tente aussi du mieux qu’il peut d’être un bon beau-père. Ce qu’il arrive à faire avec la plus jeune. Le hic, c’est que ce sont ses enfants qui découvrent en premier le subterfuge, ses deux grandes de 19 ans issues de deux relations différentes. Et le mensonge passe mal aux yeux des enfants.   

  • En VSD   

10) Keuvin (Iannicko N’Doua) dans Contre-Offre  

Capture d'Écran, Noovo

Parfois, il y a des pères qui s’ignorent. Ou des pères qu’on a laissés dans le néant. C’est le cas de Keuvin à qui Daphnée a caché sa paternité. Marie-Lune, brillante jeune fille aussi perspicace que débrouillarde, a toujours voulu savoir qui était son papa. Quand il est revenu dans le décor en fréquentant sa sœur Jade, Daphnée n’a pu garder le secret. Alors qu’elle croyait qu’il ne voudrait pas s’impliquer, Keuvin s’est pourtant montré impressionné par sa progéniture qu’il veut assurément dans sa vie. La complicité s’est installée dès la première rencontre.   

  •  En VSD  
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.