/misc
Navigation

Signes religieux: enfin un vent de cohérence

Coup d'oeil sur cet article

La proposition de Québec solidaire de permettre le port des signes religieux à tous est enfin un vent de cohérence dans le paysage politique québécois.

Plutôt qu’un recul vers les années de domination de la religion (catholique) dans toutes les sphères politiques, on devrait y voir une banalisation des choix religieux et des pratiques spirituelles individuelles.

Les vêtements ne convertissent personne

L’un des principaux problèmes avec l’actuelle loi 21, interdisant le port de signes religieux aux personnes dites « en position d’autorité », c’est qu’elle discrimine principalement les femmes qui choisissent de porter le voile. 

Pourquoi ? Parce qu’on avance que le voile est un symbole de l’oppression des musulmanes et que la simple vue de celui-ci constituerait du prosélytisme dangereux pour les fragiles esprits de nos enfants.

S’il y avait un fragment de vérité dans cette affirmation, le Québec serait aujourd’hui peuplé majoritairement de curés et de bonnes sœurs puisque tous les enfants nés avant la Révolution tranquille ont été soumis à la vue des soutanes et des voiles pendant toute leur éducation.

-Écoutez l'entrevue de Guillaume Lavoie avec Marie-Ève Doyon sur QUB radio :

Soyons cohérents !

Bien sûr, il s’en trouvera pour dire que la loi n’est pas discriminatoire, qu’elle vise toutes les religions et que les croyants n’ont qu’à retirer leur signe religieux s’ils veulent obtenir des emplois à leur goût.

Ce que j’espère, c’est qu’on deman-dera aux candidats qui se disent « contre » le port de signes religieux quelle est leur position sur le droit à l’avortement. 

« Évidemment, qu’une femme peut décider de son corps, c’est un droit sacré ! »

« Ah, mais non, une femme ne peut pas décider de ses vêtements si elle veut travailler dans une école, c’est de l’endoctrinement. »

Qu’on m’épargne les « Vous comparez des pommes et des oranges », une femme peut décider pour elle-même ou elle ne peut pas. 

Si on exclut certaines femmes de carrières qu’elles voudraient en raison d’un choix personnel, de quoi les privera-t-on demain ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.