/entertainment/radio
Navigation

Utilisation du «mot en n»: «C’est totalement ridicule», dit la ministre Roy

Coup d'oeil sur cet article

La décision de sanctionner Radio-Canada d’avoir utilisé le «mot en n» lors d’une émission d’affaires publiques est incompréhensible selon le gouvernement du Québec.

• À lire aussi: Utilisation du «mot en n»: le CRTC devrait s’excuser, dit Legault

«C’est une émission d’affaires publiques! Vous tous, en tant que journalistes, les membres du CRTC, des gens non élus, vont vous dire ce que vous avez le droit de dire ou de ne pas dire en ondes et ça, c’est totalement ridicule», explique la ministre Nathalie Roy.

Elle a même convoqué son homologue du fédéral «de mettre ses culottes pour remettre le CRTC au pas».

Cependant, le gouvernement Trudeau n’a pas l’intention de prendre position dans ce débat.

«D’une part, il faut comprendre que ce mot est lourd de sens et que son utilisation est profondément blessante pour les Canadiens noirs. D’autre part, il faut se rappeler qu’une telle décision doit tenir compte de la liberté de presse, qui se veut fondamentale à notre démocratie et qui doit toujours être protégée», souligne le ministre du Patrimoine canadien, Pablo Rodriguez.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.