/news/currentevents
Navigation

Visiteurs de plus en plus agressifs: un agent de sécurité pour protéger un cimetière en piètre état

Cimetière Notre-Dame-des-Neiges
Photo Ludovic Théberge Des milliers de pierres tombales se retrouvent ensevelies sous les herbes au cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

Coup d'oeil sur cet article

La tension entre les visiteurs et les employés du cimetière Notre-Dame-des-Neiges en raison d’un conflit de travail qui dure depuis quatre ans monte à un tel point que l’administration a dû embaucher un agent de sécurité. 

• À lire aussi: 7 faits intéressants sur les cimetières-jardins de Québec

«Il y a des employés qui ont été encerclés, des visiteurs qui ont crié après des employés et il y en a même eu un qui a été un peu agressif et qui a tapé avec un outil sur le véhicule d’une employée», énumère Patrick Chartrand, président du Syndicat des travailleuses et des travailleurs du cimetière Notre-Dame-des-Neiges, à Montréal. 

Cimetière Notre-Dame-des-Neiges
Photo Ludovic Théberge

Selon ce dernier, les employés sur le terrain ont l’ordre de rediriger les clients insatisfaits et fâchés de l’état pitoyable du cimetière vers les bureaux administratifs. 

Par précaution, l’administration a engagé un agent de sécurité qui est désormais posté à l’entrée de ce bâtiment. 

L’agent de sécurité qui surveille l’entrée des bureaux administratifs du cimetière.
Photo Ludovic Théberge
L’agent de sécurité qui surveille l’entrée des bureaux administratifs du cimetière.

C’est l’envoi d’un communiqué à la clientèle qui a récemment exacerbé les tensions, soutient M. Chartrand. L’administration du cimetière y indiquait que les employés effectueraient un ralentissement de travail.

Pour Patrick Chartrand, l’employeur utilise ce moyen pour faire pression sur le syndicat.

Cimetière Notre-Dame-des-Neiges
Photo Ludovic Théberge

Depuis novembre 2019, les deux parties négocient pour renouveler la convention collective échue depuis décembre 2018, mais les discussions achoppent principalement sur des enjeux monétaires.

Piètre état

Mercredi, lors du passage du Journal, des milliers de tombes étaient recouvertes d’herbes ou de plantes envahissantes rendant la lecture des noms impossible. 

Dans certains secteurs, même la circulation entre les allées est très difficile. 

Cimetière Notre-Dame-des-Neiges
Photo Ludovic Théberge

Les trous de marmottes sont aussi omniprésents près des pierres tombales et s’accompagnent parfois de mauvaise surprise telle qu’un bijou déterré ayant appartenu à la personne sous la sépulture. 

Le piètre état dans lequel se trouve ce cimetière emblématique du mont Royal s’explique avant tout par le manque de personnel, estime Patrick Chartrand. 

«Notre groupe d’employés a grandement diminué depuis 15 ans. L’employeur pense qu’il peut offrir le même type de service avec 40-50 employés de moins, ce n’est clairement pas le cas», affirme-t-il. 

Cimetière Notre-Dame-des-Neiges
Photo Ludovic Théberge

Une seule personne est affectée à la finition de la coupe de gazon avec une débroussailleuse pour presque un million de tombes.

Nombreux sont les visiteurs tristes et fâchés de trouver le lieu de repos de leur proche dans un tel état. 

Annabel Vidulich avoue avoir fondu en larmes en découvrant le terrain de ses parents recouvert de foin. 

Plainte

Elle a d’abord voulu, pour leur dignité, nettoyer elle-même les abords de leur lieu de repos. Ce qui lui a été refusé. 

Après avoir essayé en vain de formuler une plainte officielle, elle compte bien mettre en demeure le cimetière. 

L’administration du cimetière n’a pas répondu à nos demandes d’entrevues. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.