/news/transports
Navigation

Troisième lien: des forages dans le fleuve cet été

Huit tests seront effectués sur le tracé du troisième lien afin de connaître la nature des sols pour le futur tunnel

Coup d'oeil sur cet article

Des travaux préliminaires pour le troisième lien auront lieu cet été avec la réalisation de huit forages qui sonderont le sol marin du fleuve Saint-Laurent jusqu’à 80 mètres de profondeur. 

Photo Agence QMI, René Baillargeon

Le ministre des Transports, François Bonnardel, et le directeur du bureau de projet du troisième lien, Dale Robinson, l’ont confirmé au Journal, hier. 

« Ça démontre qu’on fait le travail. On veut réaliser ce projet qui est important pour Lévis et les gens de Québec. C’est une première étape qui est extrêmement sérieuse, d’aller chercher les données scientifiques et techniques qui vont nous amener à prendre les bonnes décisions pour la suite », a exprimé le ministre. 

Une barge spécialement équipée pour effectuer des levés géotechniques est amarrée au centre du fleuve, entre Québec et Lévis, à la hauteur du secteur de la traverse. Les carottes qui seront prélevées au fond du fleuve permettront d’en savoir plus sur la nature des sols dans lesquels sera creusé le futur tunnel. 

Photo Agence QMI, René Baillargeon

Dans le roc 

Déjà, 20 forages ont été réalisés dans le cadre de travaux préliminaires, soit 13 sur la Rive-Nord, cinq sur la Rive-Sud et deux dans le fleuve Saint-Laurent.

« Les données préliminaires indiquent que c’est du roc dans lequel le tunnelier sera placé », a confirmé M. Robinson.  

Certains experts s’inquiétaient de la possible présence d’une gorge sous-marine très profonde et remplie de sédiments au fond du fleuve, sur le tracé. Selon M. Robinson, cela n’a pas été observé jusqu’à maintenant.

Mais si le tunnelier devait rencontrer des dépôts meubles, cela ne mettrait pas en péril le projet, selon lui. « Que ce soit des sédiments ou du roc, on est en mesure de faire la conception nécessaire. » 

La profondeur du roc apporte des contraintes supplémentaires, pour les pentes du tunnel, souligne l’ingénieur.

« L’aspect géologique entre Québec et Lévis fait en sorte que techniquement, c’est un projet qui demande une expertise de pointe. » 

Ces huit nouveaux forages viendront « conclure cette phase cruciale du projet », indiquent les responsables.

À cet endroit, le fleuve a une profondeur qui varie de 30 à 55 mètres. Les forages sonderont de 65 et 80 mètres sous le niveau du fond marin. Ils se dérouleront de juillet à octobre. 

Jour et nuit 

La barge a été spécialement adaptée pour ce travail. Une équipe de 15 à 20 travailleurs y œuvrent. Elle dispose de pieux d’ancrage de 75 m de hauteur et des tours de levages adaptées. Les forages se font jour et nuit.

« À ma connaissance, ça ne s’est jamais fait, ce type de forage là. C’est quand même assez particulier, au niveau technique, c’est quelque chose d’important », a souligné Dale Robinson. 

Le ministère des Transports tarde à présenter les études sur le troisième lien.

L’une d’entre elles, datant de 2020 et présentant les effets potentiels du projet sur l’aménagement du territoire, reste inaccessible au public.

Le ministre Bonnardel réitère qu’il va rendre publics tous les éléments du projet « en temps et lieu ». Il promet une mise à jour annuelle au printemps. 

Au sujet du maire de Québec, Bruno Marchand, qui réclame davantage d’informations avant de se positionner sur le projet, le ministre affirme que « le défi, c’est de rassurer ». Il promet de « répondre aux inquiétudes ».  

20 forages déjà réalisés

  • 13 sur la Rive-Sud
  • 5 sur la Rive-Nord
  • 2 dans le fleuve

8 forages à venir

  • Dans le fleuve, à une profondeur entre 65 et 80 m dans le fond marin, de juillet à octobre 2022
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.