/entertainment/feq
Navigation

[EN IMAGES] FEQ: le groupe Sum 41 récidive au parc de la Francophonie

[EN IMAGES] FEQ: le groupe Sum 41 récidive au parc de la Francophonie
MARCEL TREMBLAY/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Ils avaient viré le «Pigeonnier» à l’envers en 2018. Ils ont fait la même chose, vendredi, lors d’une soirée punk-métal immensément populaire et très courue au Parc de la Francophonie.

• À lire aussi: Rage Against The Machine au FEQ: la colère gronde toujours

Il y avait du monde, de l’ambiance, un «moshpit», des surfeurs et beaucoup d’action.

Comme prévu, le site a été fermé tôt. On a laissé entrer des gens, entre les prestations, selon le nombre de personnes qui quittaient l’endroit. À 17h30, sur ses réseaux sociaux, le Festival d’été indiquait que ceux qui étaient en file, à ce moment, au-delà de la fontaine de Tourny, ne pourraient possiblement pas entrer.

Menée par un Derick Whibley en très grande forme et en voix, la formation d’Ajax en Ontario a pris le contrôle de la place dès les premières notes de Motivation.

[EN IMAGES] FEQ: le groupe Sum 41 récidive au parc de la Francophonie
MARCEL TREMBLAY/AGENCE QMI

«J’ai une question. Où sont les crazy motherfuckers? Levez la main», a-t-il lancé, avant d’entamer The Hell Song, Over My Head (Better Off Dead) et We’re All to Blame, avec un public chantant et bougeant les bras dans les airs.

Whibley portait un chandail d’Iron Maiden et derrière la scène, on retrouvait un immense squelette qui faisait un peu pas mal penser à Eddie, la célèbre mascotte de la formation britannique.

[EN IMAGES] FEQ: le groupe Sum 41 récidive au parc de la Francophonie
MARCEL TREMBLAY/AGENCE QMI

«On n’a pas de nouvel album. On a juste des vielles affaires, des vieilleries et des trucs vraiment vieux», a-t-il indiqué avant Some Say de l’album Chuck.

Après In Too Deep, Deryck Whibley n’en revenait pas.

«C’est difficile d’exprimer ce qu’on ressent en ce moment en vous entendant chanter toutes les paroles. On vous aime. Merci, merci et merci», a-t-il affirmé, qualifiant le public de famille.

[EN IMAGES] FEQ: le groupe Sum 41 récidive au parc de la Francophonie
MARCEL TREMBLAY/AGENCE QMI

Le chanteur a sorti sa guitare noire pour faire quelques mesures de Smoke on The Water de Deep Purple et de Seven Nation Army des White Stripes, suivi des premiers accords de Goddamn I’m Dead Again.

[EN IMAGES] FEQ: le groupe Sum 41 récidive au parc de la Francophonie
MARCEL TREMBLAY/AGENCE QMI

Sum 41 a ensuite proposé la version rapide de We Will Rock You que l’on retrouve sur l’album Live Killers de Queen. C’était très cool d’entendre ça, accompagné de jets de fumée.

«Vous avez survécu à toute cette bullshit pour être ici.  L’argent que ça vous a coûté, le trafic en ville, les longues files pour entrer sur le site, les téléphones que vous avez perdus dans le moshpit. Merci. Cette chanson est pour vous», a-t-il précisé avant Fat Lip et Still Waiting, qui ont mis un terme à cette folle soirée.

Lundi, on avait donné les clés de la ville à Three Days Grace. Il va falloir, maintenant, aller porter un double aux gars de Sum 41.

«Ouvrez les clôtures»

Vers 20h, quelques secondes après être débarqué sur les planches, Fletcher Dragge, le guitariste format géant de Pennywise a lancé un message d’espoir aux gens qui étaient toujours en file.

[EN IMAGES] FEQ: le groupe Sum 41 récidive au parc de la Francophonie
MARCEL TREMBLAY/AGENCE QMI

«La sécurité, ouvrez les clôtures. Il y a de la place pour tout le monde», a-t-il dit, sans que sa demande se matérialise.

Jim Lindberg et sa bande ont admis s’être un peu éclatés la veille.

[EN IMAGES] FEQ: le groupe Sum 41 récidive au parc de la Francophonie
MARCEL TREMBLAY/AGENCE QMI

«Vous nous aidez à nous remettre de notre gueule de bois», a lancé le chanteur, coiffé de sa traditionnelle casquette et portant un chandail des Cramps, faisant référence à l’énergie provenant de la foule.

Après avoir revisité de courts segments, pas toujours réussis, de Guns N’ Roses, Deftones, Sum 41, des Who, NOFX, Dead Kennedys, de Bad Religion, d’AC/DC et des Beastie Boys avec le célèbre Fight For your Right, Fletcher Dragge a envoyé promener pas mal de choses. La COVID, le gouvernement, le monde et la Cour suprême des États-Unis.

«C’est nous qui dirigeons cette shit», a-t-il fait savoir, avant Fuck Authority, Stand By Me et l’incontournable Bro Hymn, chanté à pleins poumons par les fans et avec, sur scène, les membres de Millencolin et de NOBRO.

Densil le dynamique

Parlant de Millencolin, la dernière visite des Suédois dans la Vieille Capitale remontait à 2016.

«Ça fait beaucoup trop longtemps», a admis le guitariste Erik Ohlsson.

Dès les premières secondes de la pièce Kemp, le devant du parterre est tout de suite devenu une zone consacrée au «moshpit» et aux surfeurs.

Le chanteur-bassiste Nikola Sarcevic avait la voix un peu éraillée en début de prestation. Les Ray, Sense & Sensibility, Fox, No Cigar, chantés par la foule, et SOS, de leur dernier album, lancé il y a trois ans, ont fait partie des bons moments de leur prestation.

[EN IMAGES] FEQ: le groupe Sum 41 récidive au parc de la Francophonie
MARCEL TREMBLAY/AGENCE QMI

Après le passage du quatuor féminin montréalais NOBRO, devant un «Pigeonnier» presque débordant, déjà en début de soirée, les OBGMS de Toronto, mené par le très dynamique Densil McFarlane, ont offert une furieuse prestation.

[EN IMAGES] FEQ: le groupe Sum 41 récidive au parc de la Francophonie
MARCEL TREMBLAY/AGENCE QMI

Le magazine spécialisé Spin les avait inclus, à l’automne 2021, dans leur palmarès de 50 meilleurs groupes rock du moment.

«Approchez-vous, approchez-vous. N’ayez-pas peur», a-t-il lancé avant de lancer leur passage sur les planches avec la pièce Cash.

Le chanteur a presque passé plus de temps parmi la foule que sur les planches. Il a dirigé les séances de «slam», trouvé un téléphone et il a, aussi, chanté. Il paraît qu’on va pouvoir les revoir, en octobre, à l’Impérial Bell.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.