/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Renvoi de turbines russes en Allemagne: des Ukrainiens manifestent contre Trudeau

manifestation Ukraine turbine
Photo Ludovic Théberge

Coup d'oeil sur cet article

Drapeau à la main ou vêtus de bleu et de jaune à l’image de leur mère patrie, une centaine d’Ukrainiens ont vivement dénoncé, dimanche à Montréal, la décision du gouvernement Trudeau de faire fi des sanctions internationales contre la Russie au moment où des villes et villages sont toujours bombardés.

• À lire aussi: Justin Trudeau a appelé Volodymyr Zelensky

«On ne prévient pas et on ne punit pas un génocide en levant des sanctions, surtout dans le domaine de l’énergie», s’est exclamé Eugène Czolij, consul honoraire d’Ukraine à Montréal lors d’un discours.

Ce dernier s’adressait à la foule rassemblée au square Phillips sous un fort soleil dans le cadre d’une manifestation organisée par le Congrès des Ukrainiens canadiens pour s’opposer au renvoi de turbines en Russie. 

manifestation Ukraine turbine
Photo Ludovic Théberge

La semaine dernière, le gouvernement Trudeau a décidé de permettre le rapatriement des turbines utilisées par Gazprom pour son gazoduc Nord Stream. Celles-ci sont actuellement à Montréal pour des fins de réparation.

Écoutez Thomas Mulcair au micro d'Alexandre Moranville-Ouellet sur QUB radio :

Or, puisque la Russie est visée par des sanctions internationales sur l’exportation d’équipement lié au pétrole et au gaz, le Canada a décidé de retourner la turbine, non pas directement à Gazprom, mais plutôt à l’allemand Siemens qui se chargera ensuite de la remettre au géant russe de l’énergie, contournant ainsi les sanctions.

Dangereux précédent

Alors qu’ils sont nombreux à toujours s’inquiéter pour le sort de leurs proches en Ukraine, les manifestants présents dimanche au centre-ville implorent le Canada de revenir sur sa décision.

«Je crois que ces turbines devraient rester au Canada pour toujours», lance Mike Onishchenko.

manifestation Ukraine turbine
Photo Ludovic Théberge

«À ce point-ci de la guerre, le seul moyen de faire comprendre à la population russe ce qui se passe vraiment en Ukraine, c’est en imposant des sanctions», juge quant à elle Kristina Kubayati qui craint que la décision du Canada crée un dangereux précédent.

Décision hypocrite

Certains, comme Anastasia Naumova, jugent même que la décision du gouvernement relève de l’hypocrisie.

manifestation Ukraine turbine
Photo Ludovic Théberge

«Le gouvernement canadien fait plein de bonnes choses pour mon pays en envoyant de l’aide humanitaire, mais lorsque j’ai vu qu’il permettait le renvoi de la turbine, j’ai été surprise et déçue puisque ça contribue à laisser les Ukrainiens mourir», dit cette jeune femme de 16 ans, arrivée au Canada il y a trois mois.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.