/entertainment/feq
Navigation

FEQ: le retour du country sur les Plaines n’est pas dans la poche

Louis Bellavance se demande si une autre vedette peut égaler Luke Combs

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Louis Bellavance

Coup d'oeil sur cet article

Le succès remporté par le spectacle de Luke Combs au Festival d’été ne confirme pas automatiquement le retour de la musique country sur les plaines d’Abraham l’an prochain, selon le programmateur Louis Bellavance.

• À lire aussi: «Ce fut une course à obstacles»: un bilan positif pour le FEQ malgré les embûches

• À lire aussi: [VIDÉOS] FEQ: (re)vivez la folie Luke Combs et Maroon 5 sur les Plaines

• À lire aussi: [PHOTOS] Luke Combs au FEQ: une fièvre country rarement vue

«Je vais y réfléchir», a-t-il dit au Journal.

La question qui se pose est la suivante: les amateurs de country, de new country en particulier, se déplaceraient-ils en aussi grand nombre pour une autre vedette de Nashville? 

«Il n’y a pas beaucoup de Luke Combs. Je ne peux pas nécessairement me dire que l’an prochain, je prends Jason Aldean ou je ne sais pas qui et on refait la même chose. C’est un point d’interrogation. Nous sommes allés chercher la plus grosse star du country et il est venu ici en faisant des concessions pour marquer le coup. Peut-on continuer dans cette voie? Je le souhaite, je pense que oui, mais ce n’est pas aussi dans la poche qu’on pourrait penser», analyse Louis Bellavance. 

Maroon 5: pourquoi pas Adam and friends? 

C’était l’histoire du premier week-end du FEQ. Charmé par la réponse des festivaliers, le chanteur de Maroon 5, Adam Levine, a proposé sur scène de revenir au festival tous les ans. 

Louis Bellavance met des bémols. 

«Bon Jovi aussi voulait revenir. C’est charmant, mais est-ce réaliste de ramener la même tête d’affiche année après année? Est-ce que ça aurait l’impact qu’on veut à la billetterie? Mais... il n’y a pas de règle. Ce n’est pas interdit.» 

Ce qui le ferait pencher dans le camp du oui? Que Maroon 5 revienne avec des invités prestigieux.  

«J’adorerais ça. J’ai tellement essayé ça souvent. S’il était prêt à accepter une carte blanche, c’est ce que ça prendrait pour me convaincre. Adam and friends? Parfait, sans hésiter», dit-il. 

Les commentaires enthousiastes d’Adam Levine sur scène, affirme Louis Bellavance, n’étaient pas de la frime. Il était sincère. «Il veut vraiment revenir. Si je lui renvoie la même offre et que je leur demande d’être là en 2023, ils vont être là, mais il y a d’autres artistes qu’on veut voir aussi.» 

10, 11 ou 12 soirs? 

Par ailleurs, l’ajout d’une douzième soirée au Festival d’été de Québec en 2022 ne serait peut-être pas l’exception qui confirme la règle. La formule traditionnelle des onze soirs consécutifs de l’événement n’est pas coulée dans le béton. 

«Rebrasser le marathon, on y pense à chaque année», révèle Louis Bellavance. 

Pour son retour, le FEQ a ajouté un 12e soir, uniquement sur les plaines d’Abraham, avec Charlotte Cardin en tête d’affiche le mercredi 6 juillet. 

Louis Bellavance a une préférence. 

«J’ai toujours pensé qu’il y a quelque chose de plaisant dans la période du mercredi à dimanche et nous avons vécu ce bloc de cinq jours deux fois cette année», dit-il, en laissant planer l’idée de la formule de deux séquences de cinq jours de concerts, mais avec une pause lundi et mardi. 

Latino: réflexion en cours

Louis Bellavance est ouvert à l’idée de ramener à Québec la vedette latino Luis Fonsi, dont le concert sur les Plaines a été annulé en raison du violent orage qui s’est abattu sur Québec jeudi soir. 

«C’est un bon artiste avec un bon catalogue», dit-il de celui qui a finalement terminé la soirée de jeudi au Manège militaire, où il a chanté deux de ses succès, dont Despacito.

Pour ce qui est d’une soirée latino récurrente, comme dans le cas de la musique country, le programmateur du FEQ va y réfléchir. À cause de la météo, il dit ne pas pouvoir se fier à l’expérience de 2022 pour déterminer si le succès a été au rendez-vous. 

«Durant toute la journée, c’était gris et sombre. Cela a certainement joué sur l’achalandage. Par contre, j’ai découvert une foule composée de gens qui peut-être ne viennent pas souvent au festival. J’entendais les gens chanter toutes les paroles pendant la performance du DJ Alex Sensation. Ça hurlait les paroles en espagnol. Est-ce que ce sont des fans du FEQ qui nous connaissent ou ont-ils acheté le billet cette année pour ce concert et c’est un nouveau public? On va essayer d’analyser les données de la façon la plus pointue possible.» 

Un retour de la musique latino, à ses yeux, ne passerait pas obligatoirement par les Plaines. 

«Est-ce que ça pourrait se faire sur un plateau agrandi George-V / parc Franco? On va garder toutes les portes ouvertes. Il y a définitivement des gens pour qui ça a été le moment, même s’il y a plu et qu’ils ont manqué Luis Fonsi.» 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.