/entertainment
Navigation

Le grand retour de Plein Art le 2 août

L’événement reprend après deux années d’absence

Plein Art
Photo Catherine Bouchard Le président du conseil d’administration du CMAQ, Marc Douesnard, ainsi que Émilie Dell’Aniello, une artisane joaillière.

Coup d'oeil sur cet article

Plein Art, le Salon des métiers d’art de Québec, fait son grand retour du 2 au 14 août prochains pour sa 40e édition, après une pause obligatoire de deux ans en lien avec la pandémie.

• À lire aussi: Contaminations de masse: invitation à la prudence dans les grands événements

Plus de 70 artisans des quatre coins de la province s’installeront à l’Espace 400e, dans le Vieux-Port de Québec, pour montrer leur savoir-faire et également stimuler l’économie locale, particulièrement après plus de deux années difficiles. 

Plus que jamais, les artisans ont hâte de retrouver le public, alors que bon an mal an, l’événement attire environ 175 000 personnes pendant deux semaines. 

« C’est un monde de vie, consommer les métiers d’art. Je pense que c’est une alternative locale, durable, écoresponsable, à la suite d’une absence de deux ans. D’une pandémie qui nous a fait [nous] poser bien des questions sur l’avenir, notre avenir », souligne d’entrée de jeu Marc Douesnard, président du conseil d’administration du Conseil des métiers d’art du Québec (CMAQ), également forgeron.

Pour cet important retour, plusieurs nouveautés sont au menu pour ce grand rassemblement estival. Il y aura notamment l’activité « Plein Art éclaté », deux circuits réalisés par le Conseil des métiers d’art du Québec. Ils auront pour objectif de vous faire découvrir la place qu’occupent les artisans et les métiers d’art dans « l’écosystème » de la ville.

Des nouveautés 

Une zone de détente sur le bord de l’eau, des dégustations de produits du terroir et des soirées 5@8 avec Monsieur Cocktail s’ajoutent également à la programmation de l’événement. 

Marie-Josée Asselin, vice-présidente du comité exécutif de la Ville de Québec, s’est réjouie du retour de l’événement, en faisant, elle aussi, allusion aux deux années de questionnements qu’ont vécues les artisans et la population en général.

« On retrouve cette importance là de consommer près de chez nous, de connaître d’où vient le produit qu’on achète. On sent ce changement-là dans la culture et le désir qu’on a de parler avec la personne qui nous propose ces choses-là », fait-elle valoir.

C’est le comédien Christian Bégin qui remplit le rôle de porte-parole de l’événement pour une quatrième année. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.