/news/society
Navigation

60 espaces de stationnement réservés pour les vétérans à Québec

Jonathan et William Trudel, de Trudel Corporation, avec Marguerite Bernier, mère de la Croix d’argent, qui représente les mères et les veuves de soldats morts au combat, et Albert Morin, un vétéran de la Deuxième Guerre mondiale âgé de 99 ans, devant une des cases de stationnements réservées aux vétérans au centre commercial Fleur de Lys.
Photo courtoisie Jonathan et William Trudel, de Trudel Corporation, avec Marguerite Bernier, mère de la Croix d’argent, qui représente les mères et les veuves de soldats morts au combat, et Albert Morin, un vétéran de la Deuxième Guerre mondiale âgé de 99 ans, devant une des cases de stationnements réservées aux vétérans au centre commercial Fleur de Lys.

Coup d'oeil sur cet article

Trudel corporation a dévoilé mercredi au centre commercial Fleur de Lys une nouvelle initiative qui offrira du stationnement réservé aux vétérans sur six des sites de l’entreprise.

• À lire aussi: Plus de 1000 papillons à voir aux Galeries de la Capitale

En tout, 60 espaces seront disponibles à Fleur de Lys, à Place des Quatre-Bourgeois, aux Galeries Charlesbourg, aux Promenades de Lévis, au Carrefour St-David et à Place Centre-Ville à Saint-Georges.

Déjà populaire aux États-Unis et au Canada anglais, le mouvement d’offrir des stationnements réservés – ou encore gratuits – aux vétérans prend de l’ampleur au Québec.

D’autres initiatives privées du genre existent, mais selon Pierre Dugal, de l’Association des vétérans du Royal 22e Régiment, celle de Trudel Corporation est la plus importante au Québec.

«Ce geste symbolise le devoir de mémoire et de commémoration au-delà du jour du Souvenir», avance M. Dugal, élogieux au sujet du geste de l’entreprise qui a contacté son association avant d’aller de l’avant.

Trudel Corporation compte plusieurs vétérans dans ses rangs qui ont posé avec leurs médailles: Jonathan Filteau directeur général, Ghislain Paquette, superviseur aux opérations, Jonathan Trudel, vice-président, William Trudel, président et Steve Baker, directeur adjoint aux opérations.
Photo courtoisie
Trudel Corporation compte plusieurs vétérans dans ses rangs qui ont posé avec leurs médailles: Jonathan Filteau directeur général, Ghislain Paquette, superviseur aux opérations, Jonathan Trudel, vice-président, William Trudel, président et Steve Baker, directeur adjoint aux opérations.

Une nécessité

«Ils sont faciles d’accès et situés dans le secteur des stationnements pour personnes à mobilité réduite et des familles», précise William Trudel, président de Trudel Corporation.

Les associations de vétérans lui ont d’ailleurs souligné que pour les anciens combattants qui avancent en âge, ces espaces sont un réel besoin.

«Si, en tant que citoyens corporatifs, on peut participer au bien-être des vétérans qui poursuivent leur parcours de vie après avoir servi, ça nous rend très heureux», fait remarquer M. Trudel.

L’entreprise compte «plus d’une dizaine d’employés qui sont des vétérans» explique M. Trudel, qui a lui-même servi à l’étranger.

«J’ai fait des missions opérationnelles à l’étranger durant plus de quatre ans, dont du maintien de la paix en Haïti pour la police de Québec et le gouvernement du Canada, sous l’égide de la GRC», souligne celui qui «porte fièrement ses médailles.»

M. Trudel précise que le statut de vétéran n’est pas réservé aux anciens militaires, mais s’applique aussi à des organisations comme la GRC, Service correctionnel Canada ou à des policiers qui ont servi à l’étranger pour le compte du gouvernement fédéral.

Des villes embarquent

Une dizaine de municipalités du Québec permettent actuellement aux vétérans de garer sans frais leur voiture.

Lors de sa campagne électorale en octobre dernier, celui qui allait devenir maire de Québec, Bruno Marchand, avait promis d’offrir du stationnement gratuit à plusieurs endroits dans sa première année de mandat.

«La Ville analyse la possibilité d’offrir la gratuité de stationnement aux vétérans. Toutefois, il n'y a pas encore de décision d'arrêtée et d'échéancier à dévoiler, le travail d’analyse se poursuit», a répondu aujourd’hui Wendy Whittom, du Service des communications de la Ville de Québec.

Faciles à repérer

Les espaces proposés par Trudel Corporation sont identifiés par un panneau et peinturés en rouge et blanc présentant un coquelicot, symbole du jour du Souvenir.

«Nous avons vérifié ce qui se fait ailleurs et consulté les associations de vétérans. Le coquelicot est un symbole très clair dans la population qui l’identifie aux gens qui ont servi. Les automobilistes le reconnaîtront facilement», estime M. Trudel.

Ce dernier a rappelé que malgré les travaux d’envergure qui s’y déroulent, le centre commercial Fleur de Lys demeure ouvert.

Plaque obligatoire

Pour profiter des espaces proposés par le groupe Trudel, le véhicule du vétéran devra cependant être immatriculé avec la plaque des anciens combattants de la SAAQ. Les municipalités qui ont des programmes similaires ont la même exigence.

Il y a environ 30 000 détenteurs de cette plaque au Québec, dont 6444 dans la Capitale-Nationale.

«C’est la plus belle plaque du Canada. La seule à dénomination française en Amérique du Nord», a fièrement déclaré Pierre Dugal.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.