/news/transports
Navigation

Quartier Saint-Sauveur: un sens unique bientôt à l’essai sur Saint-Vallier Ouest

Quartier Saint-Sauveur: un sens unique bientôt à l’essai sur Saint-Vallier Ouest
Capture d'écran, Google Maps

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec mettra à l’essai, sous peu, un sens unique sur un tronçon de la rue Saint-Vallier Ouest dans le quartier Saint-Sauveur, a appris Le Journal. Si les résultats sont concluants, l’aménagement pourrait devenir permanent.  

• À lire aussi: La route 138 fermée durant 12 heures pour la visite du pape

L’expérience sera lancée «le plus rapidement possible», nous a confirmé en entrevue le conseiller du quartier, Pierre-Luc Lachance, conscient que l’été est déjà bien entamé. La division des transports à la Ville a donné le feu vert à ce projet qui est dans l’air depuis plus de cinq ans mais qui n’avait jamais vu le jour.   

Les automobilistes qui empruntent Saint-Vallier Ouest entre la microbrasserie Griendel et la rue Saint-Joseph Ouest (près du restaurant Shogun) ne pourront donc plus circuler sur cette artère commerciale en direction est (vers le boulevard Charest). Seuls ceux qui arrivent en sens inverse pourront encore emprunter le tronçon visé.  

Une demande des commerçants  

«Ça nous a été demandé par la SDC (Société de développement commercial) pour essayer de faciliter l’aménagement de terrasses de part et d’autre de la rue. On travaille à mettre un sens unique central. Ça nécessite d’effacer le marquage existant et de refaire le marquage au sol», a indiqué M. Lachance, qui est également vice-président du comité exécutif. Certains parcours du RTC seront aussi revus, a-t-il précisé.   

L’administration Marchand, qui vient de lancer un nouveau questionnaire en ligne sur le réaménagement de cette artère commerciale (entre Charest et Marie-de-l’Incarnation), juge que la fin de l’été et l’automne lui permettront d'évaluer la pertinence d’un sens unique, réclamé par les commerçants du coin. La Ville n'exclut pas de le prolonger sur une plus longue distance.  

«Là, l’idée, c’est vraiment de tester en fonction d’un réaménagement permanent. Je ne vous dis pas que ça va le devenir. Le sens unique fait partie du portefeuille d’options à analyser [...] Ça va amener un apaisement de circulation sur la rue et donc augmenter le confort et la sécurité puis la mobilité active. Tout ça s’inscrit dans un plan de match global», plaide M. Lachance.   

Des citoyens en veulent plus  

Sarah-Jane Ouellet, du Comité des citoyens du quartier Saint-Sauveur, estime que l’expérience de sens unique sera «intéressante» à surveiller pour voir les effets sur la circulation. Elle juge cependant que la Ville n’en fait pas assez pour la sécurité des piétons avec ce «petit bout de rue».   

Elle se désole aussi que la Ville ait complétement abandonné l’idée d’une rue Saint-Vallier piétonne cette année et n’ait pas reconduit le projet pilote de rues partagées dans le quartier, à l’exception de la rue Victoria.   

Pierre-Luc Lachance rétorque que l’expérience sur Châteauguay et Roosevelt, l’an dernier, n’a pas été concluante mais il confirme que la Ville ira de l’avant avec une rue partagée permanente sur Père-Grenier en 2023.   

«Nous, on est ultra favorables à la mise en place d’un meilleur réseau de rues partagées. Il y en a moins cette année parce qu’on veut mieux le faire et on veut rendre ça permanent. Ça ne sert pas à grand-chose de faire juste du temporaire. Ce qui a de l’impact, ce sont les mesures permanentes», fait-il valoir.   

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.