/entertainment/feq
Navigation

[EN IMAGES] Ils infiltrent les coulisses d’un spectacle du Festival d'été de Québec

Une vidéo des BuckBoys démontre comment ils ont facilement déjoué la sécurité du festival, une situation que la direction juge «préoccupante»

Ils infiltrent les coulisses d’un spectacle du FEQ.
Capture d'écran Ils infiltrent les coulisses d’un spectacle du FEQ.

Coup d'oeil sur cet article

Les BuckBoys, un collectif publiant des vidéos sur le web, sont parvenus à infiltrer une des scènes du Festival d’été de Québec, l'un des leurs se faisant passer pour un rappeur durant un spectacle de Fouki. Ils ont déjoué la sécurité avec une facilité inquiétante.

• À lire aussi: Sondage web: les festivaliers veulent Eminem sur les Plaines

• À lire aussi: FEQ: le retour du country sur les Plaines n’est pas dans la poche

Connus sur le web pour leurs pranks (canulars), les BuckBoys sont parvenus à déjouer la sécurité du festival plutôt facilement pour se retrouver dans les coulisses du spectacle de Fouki, sur la scène Loto-Québec du parc de la Francophonie, dimanche dernier.

Ils infiltrent les coulisses d’un spectacle du FEQ.
Capture d'écran

Ils infiltrent les coulisses d’un spectacle du FEQ.
Capture d'écran

Dans une vidéo publiée sur leur chaîne YouTube, suivie par près de 82 000 personnes, on peut voir divers membres du collectif tenter d’accéder à la scène de différentes façons.


Le segment du coup au Festival d’été débute à 6 min 45 sec.


Après qu’un faux livreur de restaurant eut échoué à franchir la sécurité et qu’un faux électricien soit parvenu à s’approcher de la scène, un faux rappeur a pu, lui, circuler librement en coulisses pendant le spectacle.

Ils infiltrent les coulisses d’un spectacle du FEQ.
Capture d'écran

La sécurité l’a bel et bien questionné, mais le jeune homme aux faux tatouages a facilement convaincu une employée de le laisser entrer. «Il est sur la guest list, mais ils ne lui ont pas donné son bracelet, c’est un ami à Koriass», explique l’employée à un autre membre de l’équipe de sécurité près de la scène.

Et le tour était joué.

Photo officielle

En fait, la sécurité ne s’est tellement pas méfiée de ce faux rappeur qu’il se permet même d’inviter un ami à le rejoindre, à un certain moment.

Et quand quelqu’un lui demande avec qui il est entré, le jeune homme n’a qu’à répondre «avec un des amis à Koriass».

Ils infiltrent les coulisses d’un spectacle du FEQ.
Capture d'écran

«C’est ça qu’on se disait», lui répond alors la jeune femme, sans poser plus de questions.

Et le comble, dans cette vidéo de 25 minutes, est qu'à la fin du spectacle, l’artiste Jay Scott, qui a reconnu les BuckBoys, invite le faux rappeur à monter sur scène pour la traditionnelle photo des artistes.

«Je pense que c’est rendu trop facile», se félicitent deux des membres de BuckBoys après leur réussite.

Ils infiltrent les coulisses d’un spectacle du FEQ.
Capture d'écran

Le FEQ préoccupé

En fin de compte, la vidéo a un caractère bon enfant et se révèle être un stunt, les BuckBoys ayant tenté le même genre de canular au repêchage de la LNH, à Montréal, dans les dernières semaines.

Mais la facilité avec laquelle l’opération se déroule peut soulever certaines questions en ce qui concerne la sécurité des artistes et de leurs équipes.

Questionnée à ce sujet, la direction du Festival d’été se dit «très préoccupée par le fait que des individus aient réussi à berner les agents de sécurité». Une analyse de la situation est en cours.

«Nous prenons bonne note de l’incident et aborderons la question avec l’ensemble de nos fournisseurs en services de sécurité. Force est de constater qu’il y a place à améliorer la communication des instructions aux agents, afin qu’elles soient sans équivoque, évitant ainsi de laisser place à de l’interprétation», a indiqué la relationniste du Festival d’été de Québec, Véronique Bouillé.

D’autre part, la direction de l’événement confirme analyser la possibilité de procédures à l’endroit des BuckBoys.

«Concernant les auteurs de la vidéo, nous évaluons présentement nos recours», souligne Mme Bouillé.

De leur côté, les membres de BuckBoys se défendent d’avoir voulu nuire, rappelant ne pas avoir dérangé les artistes, avoir protégé l’identité des employés «en tort» et avoir averti leur public de ne pas répéter ces actions.

«Si le Festival d’été désire faire un recours, c’est leur droit, mais on les encourage à mettre ce budget en sécurité à la place», raille le collectif.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.