/travel/destinations/quebec
Navigation

Cueillir des bleuets près de la frontière états-unienne

Annick (accroupie) et Josiane Faille
Photo courtoisie, Alain Demers Impliquées dans la bleuetière familiale depuis l’enfance, Annick (accroupie) et Josiane Faille vont assurer la relève.

Coup d'oeil sur cet article

Contrairement à ce qu’on croit, il n’y a pas seulement des bleuets au lac Saint-Jean. En fait, il y en a plein en Montérégie où on compte au moins une dizaine de bleuetières. Je me suis arrêté à la Bleuetière Rémillard et Faille, sur la route 209 à Franklin, à 30 minutes à l’ouest du Parc Safari. 

J’étais déjà allé il y a une dizaine d’années, mais ce qui m’a convaincu d’y retourner, c’est quand j’ai vu une de leurs photos avec un bleuet de la taille d’une pièce de deux dollars ! 

À droite de la pièce de deux dollars, la variété Chandler. En bas, les variétés Bluecrop et Blueray.
Photo courtoisie, Alain Demers
À droite de la pièce de deux dollars, la variété Chandler. En bas, les variétés Bluecrop et Blueray.

Variétés

Ces bleuets géants sont monnaie courante dans la variété Chandler. Comme ils sont populaires, ils sont cueillis en peu de temps. 

Mais s’il n’y en a plus lors de votre visite, vous avez tout de même le choix parmi plusieurs variétés, certains assez gros comme le Blueray. Plusieurs habitués préfèrent tout de même les plus petits, me disait la copropriétaire Sylvie Rémillard, car ça leur rappelle les bleuets sauvages.  

Pour toutes les variétés, il s’agit de bleuets en corymbe, lesquels poussent en grappe sur des arbustes permettant la cueillette debout. 

Pour toutes les variétés, il s’agit de bleuets en corymbe, lesquels poussent en grappe sur des arbustes permettant la cueillette debout.
Photo courtoisie
Pour toutes les variétés, il s’agit de bleuets en corymbe, lesquels poussent en grappe sur des arbustes permettant la cueillette debout.

Bon à savoir

La différence entre les variétés est la grosseur et le goût. Plus sucrés, les plus petits comme le Bluetta sont appréciés pour les tartes et les confitures. Ils peuvent aussi être consommés frais. 

La durée de conservation m’a plutôt étonné. Jusqu’à deux à trois semaines au frigo, m’a précisé Annick, la fille de la copropriétaire. 

Une affaire de famille

Fait surprenant, la bleuetière est un ancien verger. Après avoir fait couper 500 pommiers, les propriétaires Sylvie Rémillard et Sylvain Faille ont mis en terre, au début des années 1990, des plants en provenance de Chicago, dont les variétés Bluetta et Blueray.  

Impliquées depuis l’enfance, leurs deux filles s’y connaissent. Annick, enseignante au primaire et Josiane, conseillère pédagogique, vont assurer la relève. Il faut croire qu’elles s’y plaisent toujours, car quand je suis allé au champ avec elles, elles ne manquaient pas de s’arrêter ici et là pour déguster des bleuets !  

BLEUETIÈRE RÉMILLARD ET FAILLE

  • Plants : 5000 
  • Variétés : 10
  • Saison : de la troisième semaine de juillet à la fin août
  • Panier pour l’autocueillette : 4 litres
  • Réservations recommandées : 450 288-3707 | www.facebook.com/bleuetiereremillardfaille 

D’AUTRES IDÉES DE SORTIES 

L’autre parc de la Mauricie

Au nord-est de Trois-Rivières, le parc de la Rivière Batiscan enchante avec ses chutes et ses rapides. On le découvre à pied par ses sentiers. Pêche à gué au doré et à l’achigan. Camping. Tentes et yourtes à louer.  


Le butin du capitaine Poe

Cette chasse au trésor familiale, à Mont-Saint-Hilaire, Mascouche et ailleurs, nous fait plonger dans un univers rappelant le Pirate des Caraïbes et Indiana Jones. Parcours ludiques propose aussi d’autres jeux en nature.


Alain Demers est l’auteur du livre Redécouvrir le Québec : 101 destinations, publié aux Éditions du Journal. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.