/news/currentevents
Navigation

Outrage à un cadavre à Nicolet: les causes des deux accusés encore reportées

Coup d'oeil sur cet article

Les causes de Pascal et Jason Martel ont, une fois de plus, été reportées au palais de justice de Trois-Rivières.

• À lire aussi: Un drame qui aurait pu être évité

• À lire aussi: Deux hommes ont comparu pour outrage à un cadavre

Si Jason Martel a rapidement été libéré après son arrestation pour outrage au cadavre de Florent Dumas, son père Pascal, lui, demeure derrière les barreaux depuis la fin mai dans l'attente de son enquête sur remise en liberté. D'ici là, les preuves continuent de s'accumuler. De nouveaux éléments ont d'ailleurs été communiqués à la défense dans les derniers jours.

Rappelons que le cadavre de Florent Dumas a été retrouvé enterré dans la cour arrière d’une maison de la rue de Monseigneur-Courchesne.

Comme à chaque étape, les mères d'enfants du principal accusé dans cette histoire étaient sur place pour dénoncer toutes les violences dont elles ont été victimes. Si l'arrestation de l'homme de 48 ans a été un soulagement pour la quinzaine de personnes présentes au palais de justice, le report de sa cause au 2 septembre demeure une source d'anxiété.

«S'il sort de là, on est tous morts, on risque de manger une claque», a lancé la mère d'un des enfants de Pascal Martel.

«Ça fait deux mois qu'il a été arrêté et c'est encore reporté. Ça veut dire qu'il y a encore la possibilité qu'il soit libéré», a mentionné Michelle Manseau, une militante des droits pour les personnes ayant une déficience intellectuelle.

Pour Chantal Martel, qui décrit l'accusé principal comme un dangereux manipulateur, Pascal Martel doit payer pour le calvaire qu'il lui a fait subir.

«Ç'a pris un mort avant d'être entendue. J'ai vécu dans la peur pendant 30 ans, je ne voulais pas qu'il me retrouve et qu'il s'en prenne à mes enfants. Lorsque l'autobus avait 5 minutes de retard, je sautais dans l'auto. Mes enfants n'ont jamais été dans le chemin à vélo. J'allais les porter et si je ne savais pas où ils étaient je me stationnais pendant des heures pour les regarder jouer avec leurs amis pour être certaine qu'il ne vienne pas les chercher», a-t-elle confié.

Les ex-conjointes et mères des enfants de Pascal Martel gardent tout de même espoir que des accusations supplémentaires soient portées contre lui. «Il va y en avoir. Pour l'instant je ne peux pas en dire plus», a exprimé la mère d'un des enfants de Pascal Martel.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.