/news/coronavirus
Navigation

Pape et 7e vague: les participants invités à redoubler de prudence pour éviter la contagion

Coup d'oeil sur cet article

La visite du pape François représente un « risque calculé » qui devrait inviter les participants à la prudence alors que la contagion liée à la COVID-19 est à la hausse à Québec, selon la Santé publique.

• À lire aussi: Atteint de la COVID-19, le maire de Québec ratera la visite du pape

• À lire aussi: Entre excitation et émotion à Sainte-Anne-de-Beaupré

• À lire aussi: Des excuses aux Autochtones «pour le mal commis»

Le Saint-Père va attirer des milliers de personnes à Québec et à Sainte-Anne-de-Beaupré mercredi et jeudi, dont plusieurs sont « plus fragiles » en raison de leur âge ou de leur santé, souligne l’adjoint médical au directeur de santé publique de la Capitale-Nationale, le Dr Jacques Girard.

Selon lui, la visite papale est un événement « majeur » et les personnes pour qui elle revêt « un sens important » ne devraient pas s’empêcher d’y participer, pourvu que leur condition physique le permette.

Elles devraient cependant évaluer le risque pour elles et prendre les précautions nécessaires.

 

Écoutez l’entrevue Yasmine de Abdefadel avec Dr. Jacques Girard sur QUB radio :

Masque et distanciation

En outre, la Direction régionale de santé publique encourage « fortement » le port du masque, particulièrement pour les personnes immunodéprimées ou vulnérables, dans les transports en commun, et dans les rassemblements où la distanciation est difficile à respecter.

Même à l’extérieur, les foules denses peuvent être des vecteurs de contagion importants, souligne le Dr Girard.

« On est dans un contexte qui est quand même un rassemblement, qui, à notre sens, est un risque calculé, si vous voulez », résume-t-il.

Des masques chirurgicaux et des solutions désinfectantes seront distribués aux sites d’embarquement des navettes pour les gens se rendant à la basilique Sainte-Anne-de-Beaupré jeudi.

Sur les plaines d’Abraham, les intervenants d’Ambulance Saint-Jean pourront également remettre des masques sur demande.

Il va sans dire que toute personne atteinte de COVID-19, qui en a des symptômes ou qui a eu un contact avec un cas est priée de demeurer à la maison.

Les cas en hausse

La venue du pape survient au moment où la transmission de la COVID-19 est en hausse dans la Capitale-Nationale, avec une augmentation hebdomadaire de 13 % des cas la semaine dernière.

Le taux de positivité des tests demeure également élevé, à 16 %, tout comme les hospitalisations qui se situent à 225.

Bref, « la COVID est toujours avec nous. La pandémie n’est pas terminée. On veut éviter aussi de banaliser cette situation-là », explique le Dr Jacques Girard.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.