/news/transports
Navigation

Des barrières anti-suicide demandées sur le pont Laviolette

Coup d'oeil sur cet article

Le ministère des Transports du Québec devrait installer des barrières anti-suicide sur le pont Laviolette pour éviter de nouveaux drames, selon une coroner. 

Les rapports de Me Renée Leboeuf font suite à des tragédies survenues au cours des dernières années sur l’infrastructure qui relie Bécancour et Trois-Rivières.  

Dans les deux documents, dont TVA Nouvelles, a obtenu copie, la coroner est catégorique, des changements doivent être réalisés. 

Dans un premier temps, elle écrit: «je recommande au ministère des Transports du Québec, dans le cadre des travaux de réfection à être effectués sur le pont Laviolette, de poursuivre les études pour voir à sécuriser le pont par l’installation de barrières de protection ou par la mise en place d’autres mesures visant à restreindre l’accès des piétons au rempart et éviter ainsi qu’ils se jettent en bas du pont».  

Dans le second document, elle recommande également «l’installation de barrières ou autre structure visant à restreindre les piétons d’accéder et de sauter du pont».

Selon le Centre prévention suicide l’Accalmie, l’installation de barrières anti-saut permettrait de sauver des vies. 

«Il faut savoir que les gens en détresse, dans 70% des cas, ne prévoyaient pas passer à l’acte quelques heures avant de commettre l’irréparable. De restreindre les accès, ça évite les gestes impulsifs», a mentionné la conseillère clinique Geneviève Moreau-Blier.

La Sûreté du Québec précise que les suicides sont des événements «plutôt rarissimes». 

Selon des données disponibles, depuis trois ans, au moins deux drames sont survenus sur l’infrastructure. Les policiers sont intervenus aussi à quelques reprises pour éviter le pire. 

«Par le passé, j’ai vu des policiers agripper des gens à la structure pour éviter des drames», a confié la sergente Éloïse Cossette.

Le MTQ a également pris connaissance des recommandations de la coroner Leboeuf. 

«Le dossier chemine. Lorsqu’il sera complété, le ministère rencontrera les partenaires qui sont touchés pour leur faire part des résultats et des analyses», a expliqué la porte-parole de l’organisation, Roxanne Pellerin.

Impossible donc de confirmer si le ministère des Transports profitera des travaux de remplacement de la dalle centrale du pont pour y installer des barrières de sécurité. 

Les barrières anti-suicide ont été installées il y a plusieurs années sur le pont Jacques-Cartier à Montréal. 

Le nouveau pont Champlain est aussi doté de ce type d’équipement.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.