/misc
Navigation

Où est le ministère de l’Environnement?

Coup d'oeil sur cet article

Nos gouvernements le savaient.

En 2004, le ministère de l’Environnement savait que les citoyens de Rouyn-Noranda étaient anormalement exposés à l’arsenic.

Le gouvernement Charest a tenté de négocier, a échoué, puis le statu quo est resté.

À la CAQ, on était ainsi au fait de la situation.

Ce qui n’a pas empêché le premier ministre Legault d’affirmer que « les risques étaient minimes » en 2019. Et au ministre de l’Environnement, Benoit Charrette, d’accuser la députée Émilise Lessard-Therrien d’« exacerber ses inquiétudes de façon disproportionnée ».

Il a fallu des enquêtes journalistiques et un travail titanesque de la députée solidaire pour que la CAQ se bouge.

Environnement

La Fonderie Horne révèle l’étroite capacité d’action de notre ministère de l’Environnement.

Il est complètement évincé du dossier.

On ne connaît toujours pas les cibles d’émissions exigées par le gouvernement.

Le ministre Charette a refusé de s’avancer en affirmant que c’était à la Santé publique de le dire. La Santé publique a plutôt renvoyé la balle au ministre. Depuis, la balle est introuvable.

Bien des ministères sont impliqués. C’est Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, qui négocie avec les représentants de la Fonderie.

Question de santé, c’est au ministère de la Santé qu’on doit se référer.

Et c’est maintenant le bureau du PM Legault qui commente le dossier.

La question : où est donc notre ministère de l’Environnement et son ministre dans tout ce branle-bas de combat ?

En retrait, hochant la tête et défendant l’action du gouvernement.

Mission

C’est la place de ce ministère qui doit être contesté.

Il s’agit encore aujourd’hui d’un ministère junior, avec un budget et des pouvoirs ridiculement limités, qui agit d’abord comme accompagnateur aux promoteurs économiques.

Un ministère édenté, soumis aux forces économiques, très loin de sa mission originelle élaborée en 1976 par le PQ et un certain Marcel Léger.

C’est un ministère vitrine, quoi !

Un ministère qui sert à étaler nos bons sentiments et nous donner bonne conscience face à notre inaction.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.