/news/green
Navigation

La planète a chaud: la Méditerranée est de moins en moins fraîche

Les Espagnols vont à la mer pour se rafraîchir, mais là aussi l’eau ne cesse d’être toujours plus chaude

Malaga Plage
Photo Clara Loiseau Avec une chaleur accablante qui s’abat sur la ville balnéaire de Malaga, en Espagne, des milliers de personnes sont venues profiter de la plage pour se rafraîchir un peu… même si la température de l’eau a augmenté.

Coup d'oeil sur cet article

MALAGA, Espagne | La vague de chaleur qui sévit en Europe n’épargne pas la mer Méditerranée, où la température de l’eau atteint près de 30 °C par endroits, soit plus de 6 °C de plus que la température normale saisonnière.

• À lire aussi: La planète a chaud: construire à l’ancienne pour lutter contre la chaleur, en Espagne

Lieu de villégiature de prédilection pour des millions d’Européens et de touristes chaque année, la mer Méditerranée perd tranquillement de sa fraîcheur... à un niveau jamais vu.

« Normalement, c’est plus vers le mois d’août qu’elle est chaude comme ça. Je ne sais vraiment pas à quelle température elle va être à ce moment-là », explique Victor, 20 ans, réfugié sous un parasol avec ses amis sur la plage de la Miséricorde, à Malaga, dans le sud de l’Espagne.

Malaga Plage
Photo Clara Loiseau

Depuis son enfance, il constate que la température de la Méditerranée change chaque année.

Encore cette semaine, un soleil de plomb s’abattait sur cette ville balnéaire. Le sable était si brûlant que l’air semblait onduler au-dessus du sol.

Il était d’ailleurs presque impossible de marcher sans sandales sans se brûler les pieds. Enfants et grands couraient jusqu’à la mer en sautillant dès que leur pied touchait le sol.

Cela n’a pas empêché des milliers de personnes de venir profiter des 30 °C ensoleillés sur la plage qui s’étend sur près de 2 km.

« Elle est un peu moins froide qu’avant, mais ça fait quand même du bien et ça rafraîchit ! » souligne Paseo Marítimo, 24 ans, alors qu’il bronzait sur la plage de la Miséricorde, à Malaga.

Plus fraîche qu’ailleurs

​Même si plusieurs trouvent que ces eaux se sont réchauffées, la température de la Méditerranée est bien moins élevée ici que dans d’autres secteurs du sud de l’Europe.

À Barcelone, par exemple, l’eau a dépassé les 26 °C, se trouvant alors 2,2 °C au-dessus des normales saisonnières.  

À certains endroits, c’est carrément plus de 6 °C supplémentaires, explique Mario Picazo, météorologue espagnol. C’est le cas de la Corse, en France, ou dans le sud-est de l’Italie.

« Si l’eau est plus froide sur les plages de Malaga que le reste des côtes espagnoles ou européennes, c’est notamment grâce à sa proximité avec l’océan Atlantique et les courants océaniques », explique-t-il.

« Nous savions que la Méditerranée se réchauffait d’année en année, nous l’avions prédit. Mais là, on est vraiment au-dessus des prévisions, on a atteint des températures que l’on retrouve dans les Caraïbes ! » ajoute avec inquiétude celui qui est aussi professeur de météorologie et changement climatique à l’Université UCLA de Los Angeles, aux États-Unis.

Vie marine

Et ce sont les animaux marins qui vont le plus pâtir de ce changement important.

« Nous avons déjà vu des espèces se déplacer dans la Méditerranée en raison de ces températures chaudes, très probablement des espèces tropicales. Mais beaucoup d’autres espèces souffrent de cette intensité », déplore le spécialiste des changements climatiques.

Pour lui, il faut se préparer à ce que ces « vagues de chaleur de mer » se produisent de plus en plus souvent dans le futur.

– Avec Nora T. Lamontagne 

Un désastre pour l’Espagne 

En plus de contribuer à conserver un climat étouffant sur la terre ferme, les températures anormalement élevées de la mer Méditerranée risquent de provoquer des orages extrêmes.

« C’est une chose courante en Méditerranée, quand l’air est encore chaud et que l’air froid arrive du nord. Vous commencez à avoir des orages apocalyptiques. Cette année, le potentiel est très important pour que d’énormes inondations se produisent », soutient le météorologue espagnol Mario Picazo.

Un gros choc

Dans quelques mois, en septembre et octobre, lorsque les courants d’air froid arriveront du nord, celui qui est aussi professeur en météorologie et changement climatique à l’Université UCLA de Los Angeles, aux États-Unis, s’attend à ce que le choc des températures puisse provoquer de très forts orages et inondations.

Même son de cloche chez Juan Carlos Linares Calderòn, spécialiste des changements climatiques et professeur à l’Université Pablo de Olavide, en Espagne.

« Avec le réchauffement de la planète, on voit que les événements climatiques extrêmes, comme les vagues de chaleur, les épisodes de sécheresse ou les orages, sont beaucoup plus présents, mais aussi beaucoup plus forts », affirme-t-il.

Économie et agriculture

Avec les hausses de température sur les terres et dans les mers, les conséquences seront dramatiques, s’accordent à dire les deux experts en changement climatique.

« Cela aura évidemment un impact sur l’économie du pays et, en second lieu, sur l’agriculture. Mais cela est également lié à nos ressources en eau, et nous savons que l’Espagne est un pays qui, malheureusement, va devenir de plus en plus sec dans de nombreuses régions, en particulier dans le sud, et cela va avoir un impact important », prévient Mario Picazo.

Victimes des crises

Selon lui, il est clair qu’il faudra notamment se préparer à avoir aussi possiblement moins de touristes qui passeront leurs vacances en Espagne lorsque la température deviendra insupportable.

De son côté aussi, M. Linares Calderòn est pessimiste.

« Ce sont évidemment les personnes les plus vulnérables qui vont être les plus touchées, comme on le voit déjà dans toutes les crises économiques ou sanitaires », déplore-t-il.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.