/investigations/justice
Navigation

Pornographie juvénile: le géant montréalais de la porno Mindgeek aidé par Visa

L’entreprise de crédit savait que Pornhub montrait des images de femmes mineures

Coup d'oeil sur cet article

L’empire montréalais de la porno Mindgeek a bénéficié de l’aide du géant des cartes de crédit Visa pour commercialiser des vidéos troublantes de pornographie infantile, selon de nouveaux développements judiciaires aux États-Unis. 

• À lire aussi: MindGeek remercie 125 travailleurs à Montréal

• À lire aussi: Le PDG de MindGeek démissionne 18 mois après la controverse de Pornhub

• À lire aussi: Des allégations très troublantes contre PornHub

Visa savait très bien ce qu’elle faisait quand elle a permis aux abonnés et aux annonceurs des sites XXX de Mindgeek de payer avec ses cartes de crédit, a estimé le juge Cormac J. Carney, en Californie, dans une décision d’une trentaine de pages rendue vendredi dernier. 

«À ce stade précoce des procédures [...], la Cour peut confortablement inférer que Visa avait l’intention d’aider Mindgeek à monétiser du contenu de pornographie juvénile», a -t-il tranché.

«Visa a prêté à Mindgeek un outil crucial – son réseau de paiement – avec la connaissance alléguée qu’il y avait une abondance de pédopornographie monétisée sur les sites de Mindgeek», a-t-il poursuivi.

La décision a été rendue dans le cadre d’une poursuite de Serena Fleites, une victime alléguée de Mindgeek, contre l’empire québécois de la porno.

Vidéo d’une mineure

Elle poursuit Mindgeek et Visa parce que des vidéos d’elle quand elle était mineure se sont retrouvées sur Pornhub. Une des vidéos était même identifiée «13-Year Old Brunette Shows Off For the Camera (une brunette de 13 ans s’exhibe devant la caméra)», selon le juge.

Visa voulait faire retirer son nom de la liste des défendeurs, mais le juge en a décidé autrement.

Le géant Mindgeek a officiellement son siège social au Luxembourg, mais sa haute direction et la majorité de ses employés (1000 sur 1800 en 2021) travaillent dans des bureaux sur le boulevard Décarie, à Montréal.

L’entreprise exploite une myriade de sites pornos, dont Pornhub, qui figurait récemment parmi les cinq sites les plus consultés dans le monde, selon l’ex-PDG de Mindgeek.

Feras Antoon lors de son témoignage l’an passé à Ottawa.
Capture écran, parlvu.parl.gc.ca
Feras Antoon lors de son témoignage l’an passé à Ottawa.

Sans trancher encore sur le fond, le juge a basé son raisonnement notamment sur le fait que Visa a continué à offrir à Mindgeek des services de paiement pour ses sites XXX, même après la publication d’un reportage dévastateur sur les pratiques de l’entreprise.

Après avoir annoncé suspendre ses activités avec Mindgeek, Visa a ensuite recommencé à servir discrètement l’entreprise, selon le jugement. Pour fins de comparaison, la firme PayPal avait annoncé suspendre toutes ses affaires avec Mindgeek dès 2019.

Conduite inexcusable

«La conduite de Visa est inexcusable et va vraisemblablement causer des dommages réputationnels et financiers incalculables», a tweeté notamment un milliardaire influent à Wall Street, Bill Ackman, vendredi.

Selon le juge Carney, si les allégations de Fleites s’avèrent fondées, «Mindgeek est une entreprise criminelle aussi engagée dans des affaires légitimes».

Notre Bureau d’enquête et l’émission J.E. ont diffusé en mars un reportage sur les activités de Mindgeek. On y faisait état de plusieurs poursuites déposées depuis deux ans et de décisions récentes allant à l’encontre des arguments de la compagnie pour se défendre.

Ni Visa ni Mindgeek n’ont donné suite à nos demandes pour une réaction. Dans un article du Washington Post publié hier, les deux entreprises ont dit être en désaccord avec le jugement.

  • Écoutez l'entrevue de Patrick Déry avec Jean-François Cloutier, journaliste au JDM sur QUB radio :

SCANDALE ET POURSUITES

Décembre 2020
Le New York Times publie un reportage, «The Children of Pornhub», qui soutient que le site phare de Mindgeek est infesté de vidéos de viols et de porno juvénile.

Visa annonce ensuite suspendre temporairement ses services à Mindgeek. L’entreprise retire 80 % du contenu sur Pornhub, dont 10 millions de vidéos non vérifiées.

Février 2021
Un comité parlementaire à Ottawa se penche sur Pornhub. Les dirigeants de l’entreprise sont entendus, tout comme Serena Fleites, une victime alléguée.

Mars 2021
Soixante-dix parlementaires canadiens réclament une enquête criminelle contre Pornhub.

Avril 2021

La maison de 19 M$ de Feras Antoon, l’ex-PDG de Mindgeek, qui gère le site Pornhub, a été la cible d’un incendie en avril 2021, à Montréal.
Photo d'archives, Agence QMI
La maison de 19 M$ de Feras Antoon, l’ex-PDG de Mindgeek, qui gère le site Pornhub, a été la cible d’un incendie en avril 2021, à Montréal.

La luxueuse maison dans le nord de Montréal du PDG de Mindgeek, Feras Antoon, est incendiée. 

Juin 2021
Serena Fleites et d’autres déposent une poursuite contre Mindgeek aux États-Unis.

Février 2022
Une demande de recours collectif déposée notamment par une femme dont une vidéo du viol allégué à 16 ans a été diffusée sur Pornhub est autorisée en Alabama.

Juin 2022
Feras Antoon, PDG de Mindgeek, et David Tassillo, chef des opérations et numéro 2 de l’entreprise, annoncent leur démission et 125 employés sont licenciés à Montréal.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.