/sports/tennis
Navigation

Omnium Banque Nationale: 10 joueuses à surveiller à Toronto

SPO-TEN-WTA-ROGERS-CUP-PRESENTED-BY-NATIONAL-BANK---DAY-9
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

La domination d’Iga Swiatek, le retour en sol canadien des sœurs Williams, des Canadiennes qui peuvent espérer se rendre loin. L’Omnium Banque Nationale de Toronto s’annonce à la fois excitant et intrigant. 

• À lire aussi: Omnium Banque Nationale: 10 joueurs à surveiller à Montréal

• À lire aussi: Commandite: le sirop d’érable, pas assez alléchant pour Auger-Aliassime et Fernandez

• À lire aussi: Omnium Banque Nationale: sa valise vite faite

Ce sont 41 des 43 meilleures joueuses au monde qui ont confirmé leur présence au tournoi. Et si Swiatek est la grande favorite de l’événement, la Polonaise a montré depuis Wimbledon qu’elle n’était pas invincible. À Toronto – comme c’est le cas partout au tennis féminin –, elles sont nombreuses à pouvoir rêver aux grands honneurs.  

1re Rang mondial - Iga Swiatek

SPO-TEN-WTA-ROGERS-CUP-PRESENTED-BY-NATIONAL-BANK---DAY-9
Photo AFP

  • 21 ans
  • Titres en carrière : 9
  • Titres cette saison : 6
  • Fiche cette saison : 48-5
  • Meilleure performance au Canada : Ronde des 16 (2019)
  • Meilleur classement en carrière : 1re

Il y avait longtemps que le tennis féminin n’avait pas misé sur une numéro 1 mondiale aussi incontestée que la Polonaise. De février à juillet, Swiatek a remporté 37 matchs de suite, enrichissant son palmarès de six titres, dont Roland-Garros. 

À 21 ans, Swiatek sera aussi l’incontestée favorite à Toronto. Elle a brillé sur le dur au printemps, soulevant coup sur coup les trophées à Indian Wells et Miami. 

5e Rang mondial - Ons Jabeur

SPO-TEN-WTA-ROGERS-CUP-PRESENTED-BY-NATIONAL-BANK---DAY-9
Photo AFP

  • 27 ans
  • Titres en carrière : 3
  • Titres cette saison : 2
  • Fiche cette saison : 36-10
  • Meilleure performance au Canada : Quarts de finale (2021)
  • Meilleur classement en carrière : 2e

La Tunisienne a éclos sur le tard, mais depuis, elle ne cesse de gravir les échelons du classement grâce à sa polyvalence. Véritable phénomène dans son pays, elle attire aussi la diaspora tunisienne partout où elle passe. 

Mais pas qu’eux : la récente finaliste de Wimbledon avait fait belle impression l’an dernier à Montréal, où elle avait atteint les quarts, éblouissant le public grâce à ses spectaculaires amorties, notamment. 

2e Rang mondial - Anett Kontaveit

SPO-TEN-WTA-ROGERS-CUP-PRESENTED-BY-NATIONAL-BANK---DAY-9
Photo AFP

  • 26 ans
  • Titres en carrière : 6
  • Titre cette saison : 1
  • Fiche cette saison : 23-11
  • Meilleure performance au Canada : ronde des 16 (2019)
  • Meilleur classement en carrière : 2e

L’Estonienne a grimpé à vitesse grand V dans le classement féminin l’an dernier, grâce à ses quatre titres et à ses deux finales. Depuis, elle affiche une belle constance dans les tournois de plus petite envergure, mais moins dans les grands moments, comme les épreuves du Grand Chelem. La deuxième mondiale demeure également en quête d’un premier trophée d’importance.  

3e Rang mondial - Maria Sakkari

SPO-TEN-WTA-ROGERS-CUP-PRESENTED-BY-NATIONAL-BANK---DAY-9
Photo AFP

  • 27 ans
  • Titre en carrière : 1
  • Titre cette saison : 0
  • Fiche cette saison : 27-14
  • Meilleure performance au Canada : ronde des 16 (2021)
  • Meilleur classement en carrière : 3e

Sakkari est l’une des filles les plus en forme de la WTA. On l’a vu l’an dernier à Montréal, où la chaleur accablante n’a jamais semblé la déranger. Et il fera aussi très chaud à Toronto cette semaine... Énergique, elle aime courir toutes les balles, ce qui complique la tâche de ses rivales. Demi-finaliste aux Internationaux des États-Unis en septembre passé, finaliste à Indian Wells en mars, la Grecque a toutefois cette fâcheuse tendance à se faire surprendre quand on s’y attend le moins. 

14e Rang mondial - Leylah Fernandez

SPO-TEN-WTA-ROGERS-CUP-PRESENTED-BY-NATIONAL-BANK---DAY-9
Photo AFP

  • 19 ans
  • Titres en carrière : 2
  • Titre cette saison : 1
  • Fiche cette saison : 16-8
  • Meilleure performance au Canada : 1er tour (2019, 2021)
  • Meilleur classement en carrière : 14e

On l’attendait à Washington, mais c’est finalement cette semaine à Toronto que la Québécoise fera son grand retour après cette fracture de stress à un pied subie en quarts de finale à Roland-Garros. La tenace Leylah aime jouer devant une foule animée. Ce sera le cas devant ses partisans torontois. Certes, le tableau est relevé, mais il s’agira pour l’athlète de 19 ans d’une belle occasion de signer une première victoire à l’Omnium Banque Nationale. 

54e Rang mondial - Bianca Andreescu

SPO-TEN-WTA-ROGERS-CUP-PRESENTED-BY-NATIONAL-BANK---DAY-9
Photo AFP
  • 22 ans
  • Titres en carrière : 3
  • Titre cette saison : 0
  • Fiche cette saison : 12-17
  • Meilleure performance au Canada : championne (2019)
  • Meilleur classement en carrière : 4e

Couronnée à Toronto il y a trois ans, l’Ontarienne a depuis vécu son lot de blessures et d’épreuves. La première Canadienne championne en Grand Chelem a notamment pris une pause de quelques mois du tennis, en début d’année. Elle semblait revenue sur la bonne voie dans les dernières semaines, mais la voilà incommodée par des maux de dos. Néanmoins, Andreescu sait comment gagner sur ces courts et si le corps tient le coup, elle pourrait cumuler quelques victoires. 

4e Rang mondial - Paula Badosa

SPO-TEN-WTA-ROGERS-CUP-PRESENTED-BY-NATIONAL-BANK---DAY-9
Photo AFP

  • 24 ans
  • Titres en carrière : 3
  • Titre cette saison : 1
  • Fiche cette saison : 27-13
  • Meilleure performance au Canada : 2e tour (2021)
  • Meilleur classement en carrière : 2e

Couronnée à Indian Wells l’an dernier, l’Espagnole a tendance à bien performer sur surface dure. En août passé à Montréal, c’est une Rebecca Marino au sommet de son art qui lui avait montré la porte de sortie. À l’instar de plusieurs joueuses de sa génération, c’est surtout sa constance qui lui a permis de grimper aussi haut au classement. Mais elle demeure une joueuse redoutable et capable de tirer son épingle du jeu dans les grands moments, comme elle l’a démontré dans le désert californien. 

-- Rang mondial - Serena Williams

SPO-TEN-WTA-ROGERS-CUP-PRESENTED-BY-NATIONAL-BANK---DAY-9
Photo AFP

  • 40 ans
  • Titres en carrière : 73
  • Titre cette saison : 0
  • Fiche cette saison : 0-1
  • Meilleure performance au Canada : championne (2013, 2011, 2001)
  • Meilleur classement en carrière : 1re

Maintenant quadragénaire, tenue à l’écart des terrains pendant un an, ce qui l’a dépossédée d’un classement WTA, l’Américaine n’est plus la grande championne d’antan. Mais sa présence à Toronto, en compagnie de sa sœur Venus, pique la curiosité. La foule voudra la voir à l’action, dans ce qui devrait fort probablement être sa dernière présence dans la Ville Reine. À Wimbledon, pour son retour à la compétition, c’est la Française Harmony Tan, alors 115e, qui l’avait battue d’entrée de jeu. 

11e Rang mondial - Coco Gauff

SPO-TEN-WTA-ROGERS-CUP-PRESENTED-BY-NATIONAL-BANK---DAY-9
Photo AFP
  • 18 ans
  • Titres en carrière : 2
  • Titre cette saison : 0
  • Fiche cette saison : 25-13
  • Meilleure performance au Canada : quarts de finale (2021)
  • Meilleur classement en carrière : 11e

Connue depuis ses débuts fracassants à seulement 15 ans, la jeune Américaine a vécu le premier immense moment de sa carrière à Paris, où elle a été battue dans le match ultime par Iga Swiatek. Pourtant, rares étaient ceux qui croyaient qu’elle atteindrait sa première finale en Grand Chelem sur la terre battue. Rapide et dotée d’un excellent revers, Gauff pourrait faire des dégâts sur la surface dure de Toronto. 

16e Rang mondial - Simona Halep

SPO-TEN-WTA-ROGERS-CUP-PRESENTED-BY-NATIONAL-BANK---DAY-9
Photo AFP

  • 30 ans
  • Titres en carrière : 23
  • Titre cette saison : 1
  • Fiche cette saison : 31-9
  • Meilleure performance au Canada : championne (2018, 2016)
  • Meilleur classement en carrière : 1re

On avait l’habitude de la voir classée plus haut, mais une blessure au mollet a contraint l’ex-numéro 1 mondiale à rater plusieurs tournois l’an dernier. Depuis, elle remonte la pente. Halep a atteint le carré d’as à Wimbledon. Historiquement, elle a toujours mieux fait à Montréal qu’à Toronto, comme en témoignent ses deux titres au Stade IGA. La Roumaine possède le jeu pour faire trembler ses rivales. Entraînée par Patrick Mouratoglou, elle dit avoir retrouvé la passion du tennis.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.