/opinion/columnists
Navigation

Êtes-vous capables?

chronique Michel Beaudry 0807
Photo courtoisie Joe Sakic, dans l’uniforme des Nordiques de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Je ne me souviens pas d’avoir vu pour les valeureux joueurs du Canadien un tel exercice bien avoué à Montréal, la sévère. Pensons à cette réelle construction de ce qui devrait devenir une magnifique équipe de hockey dans 3, 4 ou 5 ans. Je pense à cette patience, cette résignation obligatoire des journalistes, chroniqueurs, animateurs, partisans et même dirigeants du Canadien.

J’ai hâte d’écouter les tribunes téléphoniques ou lire les réseaux sociaux après une série de contre-performances dues au manque d’expérience. Il en faudra du stoïcisme et une grande tolérance pour vivre cette reconstruction avec une pléiade de kids à bord. 

Des comédies d’erreurs, des maladresses ou tout simplement des gaffes de débutants qu’il faudra tolérer, digérer et surtout pardonner au nom de l’apprentissage, du développement.

C’EST POSSIBLE

Si vous vous impatientez, rappelez-vous ceci. C’est faisable. L’opération construction par les jeunes a bel et bien été réussie, et presque dans votre cour en plus. 

C’était chez les adorables Nordiques. Jean D. Legault et Marcel Aubut avaient vendu l’idée aux partisans et aux commentateurs. Soyez patients ! Souvenez-vous du slogan « La Force des Jeunes ». Il a fait rire, il a été ridiculisé, mais il a mené à la Coupe.

Au repêchage sont arrivés des Sakic, Nolan, Sundin, et, via Lindros, un formidable Forsberg. Québec, en reconstruction, a mangé du pain noir pendant quelques années, et ce qui est profondément cruel, c’est qu’après avoir traversé la misère d’humiliation, honte et agenouillements, l’équipe est partie. Vendue, elle est allée gagner la coupe Stanley au Colorado. 

Tant de sacrifices, d’abnégation, c’était triste à crier, à pleurer.

Québec pourrait, à ce chapitre, donner une leçon à Montréal et lui dire que c’est possible de bâtir par la jeunesse. Le coup a été réussi à 260 kilomètres du Centre Bell.

Ah oui, j’oubliais, le directeur général, Pierre Lacroix, un gars de Montréal, avait aussi reçu un imprévisible cadeau... Patrick Roy, un gars de Québec. T’sé quand les planètes s’alignent. 

De l’enclave 

  • Benoit Savard de Pointe-au-Pic se confesse : « Au premier trou, j’ai fait un boguey. Au deuxième, un double. Au troisième, un triple. Et ensuite, ça s’est mis à mal aller... »
  • On est passé à huit matches présaison chez le Canadien, pour la prochaine campagne. C’est deux de plus que l’an dernier, ce qui était nettement insuffisant pour la sélection et la mise en place des unités.
  • Personne n’a été plus vite à vélo que la Californienne Denise Mueller-Korenek. Tenez-vous bien, 296 kilomètres/heure. D’abord remorquée par un dragster, elle a ensuite lâché la corde et franchi le dernier kilomètre à cette vitesse incroyable. C’était en 2016, dans l’Utah.
  • Sidney Crosby embrasse aujourd’hui ses 35 ans. The Kid porte le numéro 87. Il a signé un contrat de 8,7 millions en 2007, et lorsqu’on a construit le nouvel aréna à Pittsburgh on y a installé 18 387 sièges en hommage à Crosby. Et, l’aviez-vous oublié ? Son père, Troy, un gardien de but, a été repêché par... le Canadien de Montréal en 1984.
  • Le Canadien jouera sept matches à l’étranger durant la période des Fêtes. Assez loin de la tourtière, mettons.
  • C’est jeudi le 11 août qu’aura lieu l’important tournoi de golf pour la Fondation Mira au club Laval-sur-le-Lac. Guy Carbonneau, Serge Savard, Michel Bergeron, Dary Laflamme (Boscus) notamment seront de la partie. Moi aussi, tant qu’à y être.
  • Est-ce la première fois qu’un gars de Montréal, Jim Montgomery, va diriger les Bruins de Boston ? Non. Steve Kasper, de Saint-Lambert, a mené son ancien club juste avant l’arrivée de Pat Burns en 1997.
  • Vivez une véritable aventure de huit jours en vélo : « L’Estrie par monts et vaux ». Randonnées quotidiennes très raisonnables et organisation impeccable. Allez voir sur Vélo-Québec.
  • Nicolas Huot, pro au club de golf Royal-Québec, était bien inquiet de l’état de santé de son ami Ben Boudreault, pro au Cerf de Longueuil. On lui a installé deux stents et il est retourné chez lui.
  • Rencontré au même club de Québec, un certain Patrick Roy détendu, souriant, avouant passer un très bel été. Il joue au golf tous les jours.
  • Stéphane Robidas chez le Canadien. Mon Dieu que c’est beau un nom français. Génial !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.