/news/politics
Navigation

«Je suis content qu’on soit débarrassé de cet individu-là»: Legault corrige le tir sur sa déclaration controversée

Coup d'oeil sur cet article

François Legault a nuancé, lundi, sa déclaration controversée de la semaine dernière, où il s’était dit « content qu’on soit débarrassé » d’Abdulla Shaikh, auteur présumé d’une série de trois meurtres gratuits à Montréal et Laval.

• À lire aussi: Brûler le Québec de Legault?

• À lire aussi: François Legault: le rebelle soumis!

• À lire aussi: «Comment je vais expliquer ça à ses enfants?» se demande le frère d’une victime

« Ce que je voulais dire, c’est que je suis content que le suspect ait été mis hors [d’état] de nuire. Évidemment que je ne me suis pas réjoui qu’il soit décédé. Je ne souhaite pas ça. Il y a des gens effectivement qui ont des problèmes de santé mentale », a déclaré le premier ministre. 

Abdulla Shaikh a été abattu par les agents du Groupe d’intervention tactique, après qu’il aurait fait feu en leur direction à deux reprises.  

Les propos de François Legault avaient choqué l’avocat d’Abdulla Shaikh, qui porte le même nom que le premier ministre.

« Nous vivons dans une société de droit qui est régie par des institutions démocratiques. Il y a le système judiciaire qui est l’un des piliers de ce système-là. Le système judiciaire fait en sorte que toute personne qui est arrêtée et accusée est présumée innocente », avait déclaré Me François Legault.  

« On ne peut pas dire : “Je suis content qu’on se soit débarrassé de cet individu-là”. C’est excessivement troublant d’entendre ça », avait martelé l’avocat.

Nations autochtones 

Par ailleurs, le premier ministre a profité de son passage à Sept-Îles, lundi, pour déclarer qu’une nouvelle entente est imminente avec les Innus de la Côte-Nord afin de créer un partenariat semblable à la « Paix des braves » conclue en 2002 entre Québec et les Cris.  

« On a des discussions avec à peu près toutes les nations, mais je dirais peut-être celle qui est la plus avancée, c’est celle avec les Innus », a commenté M. Legault aux côtés de sa candidate, elle-même née d’un père innu et d’une mère allochtone.

« L’idée, c’est de faire un peu comme avec les Cris : d’avoir une entente globale qui va couvrir éventuellement un certain financement et des projets qu’on pourra faire ensemble », a précisé M. Legault.  

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.