/news/green
Navigation

Des événements climatiques destructeurs de plus en plus fréquents

Coup d'oeil sur cet article

Des événements météorologiques comme les fortes pluies qui ont endommagé des routes à Frontenac, en Estrie, lundi et mardi, sont voués à se reproduire de plus en plus souvent en raison des changements climatiques.

Les crues soudaines représentent un défi non seulement environnemental, mais aussi économique pour les municipalités qui doivent constamment tenter de s’adapter, mais qui se retrouvent la plupart du temps à agir en réaction, plutôt qu’en prévention.

«Pour vraiment faire face aux changements climatiques, il faudrait tout refaire les infrastructures, mais c’est impossible. Faut y aller étape par étape, pas le choix», a commenté le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), Jacques Demers.

Le récent rapport du consortium Ouranos, dévoilé plus tôt cette semaine, soulève d’ailleurs cette problématique. On peut notamment y lire que «la recherche doit ainsi se poursuivre afin de pallier ces lacunes et soutenir les secteurs socio-économiques dans l’évaluation de leurs risques, dans l’élaboration de stratégies d’adaptation, ainsi que dans leur mise en œuvre et leur suivi.»

Selon M. Demers, les gens sont conscients des changements, mais pas de l’ampleur des coûts pour les plus petites municipalités. La FQM salue les différents programmes gouvernementaux qui financent des initiatives environnementales, mais dénonce la rigidité des critères qui limitent les actions possibles.

L’organisation promet d’ailleurs d’exprimer ses attentes en prévision des prochaines élections provinciales.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.