/opinion/columnists
Navigation

Des victoires sous le radar pour Biden et les démocrates

US-POLITICS-BIDEN
Photo AFP Joe Biden a signé hier la loi baptisée « PACT Act » lors d’une cérémonie à la Maison-Blanche, à Washington.

Coup d'oeil sur cet article

Alors que les tribulations judiciaires de Donald Trump monopolisent l’attention, plusieurs bons coups des démocrates passent relativement inaperçus.

Depuis lundi, les partisans de Trump prétendent que la perquisition du FBI à Mar-a-Lago a été directement commandée par Joe Biden. 

D’abord, c’est faux. Ensuite, pourquoi Joe Biden aurait-il choisi de poser ce geste au moment même où il s’apprêtait à annoncer sa plus importante victoire législative de l’année ?

Une pente à remonter

En effet, le président et les démocrates du Congrès auraient tout intérêt à faire oublier le cirque Trump pour attirer l’attention sur leurs accomplissements récents. 

L’inflation et les doutes liés à l’âge avancé du président pèsent encore lourdement dans le jugement sévère de l’opinion sur sa performance, mais les choses ne vont pas si mal que ça. Normalement, les événements récents devraient faciliter une remontée des démocrates. Normalement...

Une flopée de bonnes nouvelles

L’inflation persiste, mais elle commence à ralentir. Ce n’est pas le cas pour la création d’emplois, qui continue de dépasser spectaculairement les attentes. 

Les impacts de la décision de la Cour suprême sur l’avortement, y compris l’étonnant résultat référendaire du Kansas, indiquent que cet enjeu favorisera les démocrates en novembre. 

Joe Biden a eu la COVID-19, mais au lieu de s’apitoyer sur son sort, il en a profité pour éliminer la tête dirigeante d’Al-Qaïda. 

Au Congrès, les démocrates cumulent d’impressionnantes victoires législatives. Ils ont réussi à passer une première loi de contrôle des armes à feu en une génération. Ils ont réussi à adopter une loi d’aide aux vétérans exposés à des produits dangereux malgré l’opposition des républicains. Ils ont aussi piloté une loi bipartisane sur la sécurité des approvisionnements nationaux en semi-conducteurs. 

Surtout, les sénateurs démocrates ont finalement débloqué l’impasse qui subsistait depuis plus d’un an et ont adopté un projet de loi budgétaire qui aura de profonds effets structurants sur le pays. La loi baptisée Inflation Reduction Act aura notamment des effets bénéfiques immédiats sur les coûts des soins de santé. Elle établira un taux d’imposition minimal pour les grandes entreprises, mais n’augmentera pas les impôts du contribuable moyen. La loi injectera aussi des centaines de milliards de dollars dans la lutte contre les changements climatiques. 

Des obstacles 

Normalement, donc, tout ceci devrait être favorable à une remontée démocrate, mais il n’y a pas grand-chose de normal en politique américaine ces temps-ci. 

D’abord, les effets des politiques prendront du temps à se faire sentir, et il n’est pas certain qu’ils feront oublier l’inflation actuelle. En plus, ces bons coups sont à peine perçus par l’opinion publique, alors que nous sommes en plein été et que l’environnement médiatique est saturé par le cirque Trump. La perquisition à Mar-a-Lago en a ajouté une couche.

Ensuite, dans le climat actuel de polarisation politique, la vaste majorité des électeurs sont inamovibles, et il y a peu de chances que les opposants aux démocrates perçoivent leurs bons coups. 

Surtout, le cynisme qui s’est incrusté dans l’esprit des électeurs américains pendant les années Trump signifie que très peu d’entre eux sont disposés à croire que le gouvernement peut effectivement faire une différence pour le mieux dans leur vie. C’est un problème pour les démocrates... et pour la démocratie.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.