/investigations/politics
Navigation

Candidate dans Gouin: libérale et vaccinée, elle est prête pour les élections

Candidate élection
Photo tirée de Facebook La candidate libérale, Rita Ikhouane

Coup d'oeil sur cet article

Une candidate libérale, qui avait exprimé des hésitations sur le vaccin contre la COVID-19, est entrée dans le rang avant d’aller défendre les couleurs du parti en vue des élections d’octobre prochain.

• À lire aussi: Plus de candidats issus des minorités visibles que jamais

• À lire aussi: Le Parti québécois présente 22 candidats d’un seul coup

Rita Ikhouane, qui se présente dans la circonscription montréalaise de Gouin, est maintenant adéquatement vaccinée, une condition obligatoire pour tous les candidats du Parti libéral du Québec.

Pourtant jusqu’au début d’octobre dernier, Mme Ikhouane, qui était alors candidate aux élections municipales à Montréal, n’était pas encore complètement vaccinée. 

En entrevue à Radio-Canada, elle avait affirmé qu’elle voulait « prendre [son] temps et réfléchir, sans sentir qu’[elle] faisait quelque chose de mal ».

Bannie

Appelé à réagir à l’époque, le chef de son parti municipal, Balarama Holness, de Mouvement Montréal, qui n’était pas au courant du statut vaccinal de Mme Ikhouane, l’avait bannie des événements publics de la formation, mais sans écarter sa candidature.

Mme Ikhouane a d’ailleurs été défaite dans Côte-des-Neiges, où elle se présentait comme conseillère de ville, avec seulement 7,7 % du vote.

Or, sa perspective sur le vaccin a aujourd’hui changé. 

« Je réalise que la pandémie a pris une ampleur plus importante qu’on pensait au départ », explique-t-elle en entrevue à notre Bureau d’enquête.

Elle soutient qu’elle n’est pas contre le vaccin contre la COVID-19. 

« Dans tout ce qui a rapport avec ma santé, j’aime ça réfléchir, j’aime ça prendre mon temps. J’ai toujours été comme ça. Ça n’a rien à voir avec le vaccin ou pas », dit-elle.

Deux doses

Mme Ikhouane indique qu’elle a été vaccinée deux fois, et qu’elle a reçu la seconde dose à la fin octobre ou au début novembre.

Elle affirme qu’elle n’avait pas alors l’intention de se présenter pour le Parti libéral. 

« Ce n’était pas encore dans mon radar, dit-elle. Je me suis fait vacciner par devoir citoyen. »

​« Le vaccin a fait ses preuves. C’est ce qui nous permet aujourd’hui d’avoir un semblant de vie normale », poursuit-elle.

Dans Gouin, elle affrontera un adversaire de taille, puisque la circonscription est actuellement aux mains de Gabriel Nadeau-Dubois, le chef parlementaire de Québec solidaire et co-porte-parole.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.