/portemonnaie
Navigation

Être optimiste ou avoir peur d'investir? Voici comment passer à travers un ralentissement financier

1223044288
Getty Images/iStockphoto

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie vous a fait vivre des montages russes et a complètement transformé vos finances et vos investissements? Attention: ce n’est pas fini. Comment rester optimiste, y compris quand l’économie donne le vertige?

«Mon premier conseil, c’est de ne pas laisser vos émotions prendre le dessus,» mentionne Julien Ringuette, conseiller en sécurité financière pour la Sun Life. À son avis, la première personne dont il faudrait se méfier en matière d’investissements, c’est vous-même.

Le conseiller voit plutôt cette période comme le moment idéal pour adopter de nouvelles stratégies, tout en se dégageant des tendances éphémères. 

Suivre les conseils de votre tante?  

C’est généralement plus payant de suivre les recommandations d’un conseiller externe, plutôt que ceux d’un ami ou d’une tante qui se vante d’un coup d’argent. Surtout qu’en finances, plusieurs ont tendance à parler des succès, mais à taire les échecs. 

1223044288
Shutterstock

«Si une personne stresse à propos de ses investissements, de ses plans pour acheter une maison ou de ses économies pour sa retraite, c’est le temps de prendre le téléphone et d’appeler un conseiller indépendant», assure Julien Ringuette. 

Palmarès des mauvaises décisions  

Pour échapper à un film catastrophique, le conseiller en sécurité financière vous recommande d’éviter: 

× Les décisions rapides et irréfléchies.

× Les moteurs de recherche pour trouver des réponses. 

× Le retrait des REER sous l’impulsion du stress. 

× La panique sans vision à long terme. 

«Toute décision prise sans l’avis d’un conseiller comporte un risque», insiste Julien Ringuette. C’est pourquoi on consulte un plombier si on a des problèmes de plomberie, plutôt que d’empirer la situation en multipliant soi-même les gaffes coûteuses. 

Se transformer en investisseur: une bonne idée?   

L’épargne systématique par versement automatisé est une méthode qui a fait ses preuves. Cette façon de faire, qui consiste à mettre de côté un montant fixe à la fréquence souhaitée, permet de réduire le stress.

Boursicoter, parier, tenter de deviner les marchés, en achetant ou en vendant des actions, c’est jouer avec le feu. On le sait, si perdre est déjà paniquant, manquer les meilleures journées en bourse peut, sur des dizaines d’années, générer un impact négatif vertigineux. Et ce, peu importe si vous investissez ou détenez un REER ou un CELI dans une institution. 

Actions en cas d’incertitudes  

× Visez les stratégies ayant un impact à long terme. 

× Soyez patient, car souvent, le temps aidera à arranger les choses.

× Une fois le plan adopté, gardez le cap! 

× Investissez plus tôt que tard (REER, CELI, actions): chaque dollar non investi réduit les occasions, au fil des ans, d’augmenter votre pouvoir d’achat et de supplanter l’impact de l’inflation. 

Finances et première maison: se projeter à long terme  

Après ses études à Rimouski, Camélie s’est installée à Montréal en 2019. À 26 ans, elle fait partie des personnes ayant réorienté leur carrière durant la pandémie. «Je me sens plus épanouie dans mon travail, mais c’est légèrement moins payant. Alors quand je pense à plus tard, j’angoisse un peu.» 

En colocation, elle rêve d’acheter d’ici cinq ans, dans un quartier moins cher. «Peut-être en banlieue, mais je sais que j’aurai besoin d’une mise de fonds d’au moins 30 000 dollars.»  

Pour y arriver, Camélie gagnerait à planifier et à maintenir son budget, puis à privilégier des versements réguliers dans son régime enregistré d'épargne-retraite (REER). Grâce à cette approche à long terme, elle pourra ensuite profiter d’un formidable levier: le régime d'accession à la propriété (RAP)

1223044288
Shutterstock

Ainsi, au moment d’acheter sa maison, elle pourra prélever les sommes épargnées dans son REER, tout en profitant des rendements potentiels générés, sans pénalité ou impôts à payer, et ce, jusqu’à concurrence d’un retrait de 35 000 $. 

D’ailleurs, si Camélie est en couple, l’autre personne pourrait aussi être éligible au RAP. Bref, une des solutions pour sa mise de fonds!

Contrer les taux d’intérêt et l’inflation  

Autre enjeu à l’horizon: une potentielle hausse des taux d’intérêt pourrait limiter votre capacité d’emprunter, ou même, de rembourser votre prêt hypothécaire.

En plus de cette hausse possible, l’inflation subit déjà une pression importante. «Si les prix des produits de base augmentent tous les trois mois, mais que les salaires ne suivent pas, invariablement, on doit faire des sacrifices. Règle générale, on coupe dans les dépenses non essentielles, puis dans l’épargne», souligne Julien Ringuette.  

D’où l’importance d’investir dans des produits financiers en vue d’épargner pour sa mise de fond de maison.

Pour faire des investissements éclairés, n’hésitez surtout pas à consulter un conseiller en sécurité financière de la Sun Life, qui vous aidera à faire les bons choix.

En collaboration avec

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux