/travel/destinations/quebec
Navigation

Pointe-Noire, dans l’ombre du traversier

Baie Sainte-Catherine, Charlevoix

Baie Saint-Catherine, Charlevoix
Photo Mathieu Dupuis Baie Sainte-Catherine, Charlevoix

Coup d'oeil sur cet article

Si vous avez déjà visité la Côte-Nord, probablement que la « traverse » Baie-Sainte-Catherine/Tadoussac ne vous est pas inconnue. Les habitués de cette traversée savent que l’attente peut parfois être longue. Bien dissimulé derrière une butte, un microsite de Parcs Canada s’y cache. Beaucoup de voyageurs passent à proximité sans même s’en rendre compte. Il s’agit de Pointe-Noire, du Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

Ce centre d’interprétation et d’observation est un site incontournable pour repérer les bélugas et les rorquals depuis la rive. Fréquemment, de petits groupes entrent dans le fjord du Saguenay, longeant la falaise sous Pointe-Noire. Riche en histoire maritime, Pointe-Noire guide les marins depuis 1875, grâce à sa rive rocheuse, et plus tard, avec ses feux d’alignement. 

Au lever du soleil, les bancs de brouillard surprennent les visiteurs matinaux avec un spectacle naturel parfois mystérieux. Le bruit sourd des cornes de brume résonne dans ce relief montagneux et crée une ambiance exceptionnelle. Lors de ma visite, d’énormes bancs de brouillard dorés sous le premier rayon obstruent la visibilité. Mais j’entends aisément le souffle de nombreux bélugas qui défilent sous mes pieds en contrebas de la falaise. Seul à cet endroit au moment où le rideau de brume se lève, je peux enfin contempler ce spectacle de mes cinq sens !

Ce vol de drone fut réalisé avec les autorisations de Parcs Canada.


Appareil : DJI Mavic Pro 2

Objectif : 20 mm

Exposition : 1/1000s à F5,6

ISO : 100

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.