/sports/hockey
Navigation

ÉCJ relève le défi de la Finlande

Les hommes de Dave Cameron tiennent le coup après une troisième période plus difficile

Coup d'oeil sur cet article

Équipe Canada junior a relevé son plus gros défi du Mondial junior jusqu’à présent en défaisant la Finlande 6 à 3 pour ainsi confirmer sa première place du groupe A.

Les hommes de Dave Cameron terminent donc le calendrier préliminaire avec une fiche parfaite de quatre victoires. Ils auront rendez-vous avec la Suisse en quart de finale, mercredi.

Pourtant, ils ont probablement connu leur pire début de match du tournoi, mettant plus de six minutes avant de diriger leur premier lancer sur Leevi Merilainen.

Ce premier lancer est finalement venu après 6 min 21 s d’écoulées dans le match, du bâton de Brennan Othmann, qui a fait dévier un tir d’Olen Zellweger derrière Merilainen pour faire 1 à 0 Canada.

Équipe Canada junior (ÉCJ) a ensuite inscrit deux buts sans réplique avant la fin du premier tiers, dont un sur un tir des ligues majeures de Connor Bedard, puis c’était 5 à 2 en troisième lorsqu’ils ont joué avec le feu.

Alors que Donovan Sebrango était déjà au cachot, Will Cuylle a été chassé pour avoir donné un coup de genou. Après révision vidéo, les officiels lui ont imposé une pénalité majeure et une inconduite de partie.

Porte ouverte

La porte s’est alors ouverte pour les Finlandais, mais ils ont été incapables d’en profiter. Une autre pénalité, quelques instants plus tard, a permis à Roby Jarventie de réduire l’écart à 5 à 3, mais William Dufour a mis fin aux espoirs des Finlandais, dans un filet désert.

« C’est sûr que ç’a déraillé un peu en troisième, mais ce sont des choses qui arrivent, a mentionné Nathan Gaucher, l’un des attaquants utilisés en désavantage numérique. Je pense que ç’a démontré qu’on était une vraie équipe et qu’on était là l’un pour l’autre. Ils ont eu cinq minutes et on ne leur a presque pas donné de chance, ça veut tout dire d’une équipe. »

Dominant jusqu’ici dans le tournoi, le premier trio des Finlandais, composé d’Aatu Räty, Joakim Kemell et Roni Hirvonen, a été beaucoup plus tranquille, lundi. ÉCJ doit assurément une fière chandelle à Ridly Greig, William Dufour et Joshua Roy puisque leur trio a été envoyé dans la mêlée presque systématiquement, dès que la première unité des Finlandais était sur la patinoire.

Premier trio muselé

« Dave [Cameron] nous avait rencontrés mardi matin et nous avait dit qu’on serait opposé à eux, a raconté Roy. Pour moi, c’était vraiment différent. Je pense que c’était la première fois que j’avais comme mission de neutraliser le meilleur trio adverse. Ç’a bien été en général. »

« Je ne pensais pas qu’on serait contre eux à chaque présence, mais je pense que chaque fois que la ligne de Räty était là, on était là. On a fait un excellent travail. Je pense même qu’on a eu plus de chances de marquer qu’eux dans le match », ajoutait Dufour, qui avait raté deux chances en échappée avant de marquer dans un filet désert.

Surprenamment, Räty mentionnait ne pas avoir remarqué que son trio était jumelé à celui de Greig avant « la moitié du match ». 

« Je ne reconnais pas tous les joueurs puisque certains ne sont pas du même groupe d’âge que moi. Par contre, ils ont quatre bons trios et c’est un défi contre chacune d’elle. Ils ont une équipe bien bâtie. Ils ont bien fait et ont bien joué défensivement. »

Des fleurs pour Greig

L’entraîneur Cameron avait de bons mots pour ce trio, mené par Greig, qui a été nommé joueur du match lundi pour la formation canadienne.

« Greig a été étincelant depuis le début de ce tournoi. Avec Josh et Will, ça forme un beau mélange de poids, de joueurs efficaces avec leur bâton et possédant un bon QI hockey. »

Finalement, Kemell a été le seul des trois à s’illustrer offensivement, terminant avec un but et une passe. Son seul but a été inscrit en troisième et n’aurait pas dû compter puisque la rondelle avait touché au protecteur quelques secondes avant. Aucun des quatre officiels sur la patinoire ne l’avait toutefois remarqué et les reprises vidéo n’ont pas été en mesure de le démontrer.

Aucun match n’est prévu mardi à Edmonton. Les quatre matchs de quarts de finale auront lieu mercredi, à partir de midi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.