/news/politics
Navigation

Québec 2022: l’inflation sera au cœur des débats

Les contribuables auront le choix des solutions pour conserver plus d’argent dans leur portefeuille

A shopping cart with grocery products in a supermarket
Photo Adobe Stock Entre juin 2021 et juin 2022, le prix des aliments a grimpé de 8,8 %, selon Statistique Canada.

Coup d'oeil sur cet article

Avec la hausse des coûts de l’essence, du panier d’épicerie et d’à peu près tout... les partis n’ont pas attendu le début officiel de la campagne électorale pour avancer différentes propositions afin d’y remédier. À l’évidence, il s’agira d’un thème majeur de la campagne.

• À lire aussi: Québec 2022: une campagne coûteuse qui se démarquera des autres

• À lire aussi: Québec 2022: chaudes luttes à prévoir dans certaines circonscriptions

• À lire aussi: Québec 2022: la pénurie de main-d’œuvre frappe plusieurs secteurs de l'économie

• À lire aussi: Québec 2022: les changements climatiques planeront sur l’élection

• À lire aussi: Québec 2022: comment relancer le réseau de la santé ?

Au début du mois d’août, la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI) a même lancé une pétition sur le web afin d’inciter les différents partis en lice à faire de l’inflation un enjeu prioritaire.

« Avec l’augmentation de l’inflation jamais vue depuis des décennies, c’est un sujet qui occupera une place centrale dans la prochaine campagne électorale », croit François Vincent, vice-président de la FCEI.

D’autant plus que depuis le début de l’année, le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur.

Redonner de l’argent

« On le voit déjà dans les promesses que chacun des partis souhaite remettre de l’argent dans les poches des ménages », constate Luc Godbout, titulaire de la chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke.

Selon le rapport préélectoral publié à la mi-août, le gouvernement devrait empocher, d’ici 2024-2025, 19,33 milliards $ de plus en revenus que ce que prévoyait le dernier budget Girard.

Ils devront toutefois porter attention au taux directeur, que la Banque du Canada risque de continuer de hausser pour combattre l’inflation, prévient M. Godbout.

Les partis « doivent se demander si c’est un bon moment pour remettre des milliards de dollars dans les poches des ménages qui auront pour effet de stimuler l’économie au moment où la banque centrale cherche à faire l’inverse », croit l’expert.

« Si les partis politiques veulent à tout prix remettre de l’argent dans la poche des ménages pour combattre l’inflation, il faut privilégier à court terme des actions ciblées vers les plus démunis », considère-t-il.

Baisses d’impôt

Alors que le gouvernement Legault privilégiait depuis le début de l’année la distribution de chèques (200 à 275 $ pour les moins nantis en janvier, 500 $ pour les revenus de 100 000 $ et moins en mars et un autre montant à venir en décembre), le ministre des Finances, Eric Girard, s’est finalement avancé il y a quelques jours sur d’éventuelles baisses d’impôt, sans toutefois les quantifier.

Les libéraux, comme les conservateurs, s’étaient précédemment commis pour des baisses d’impôt. Éric Duhaime promet également de suspendre les taxes sur l’essence, alors que le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon a lancé l’idée de plafonner le prix de l’essence à 1,60 $ le litre.

Québec solidaire propose pour sa part des mesures telles que la hausse du salaire minimum, le gel des tarifs d’Hydro-Québec, le contrôle des loyers et une augmentation au double du crédit d’impôt pour solidarité.

EN CHIFFRES

Comprendre la comorbidité

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.