/news/politics
Navigation

Élections: le centre-ville de Trois-Rivières cité en exemple de développement

Coup d'oeil sur cet article

Avant le déclenchement officiel des élections provinciales, la Coalition Cœurs de villes et villages a décidé de dresser sa liste d’épicerie et espère que le prochain gouvernement s’inspirera de la vitalité du centre-ville de Trois-Rivières, en Mauricie, pour étendre ce modèle à l’ensemble du Québec.

«Trois-Rivières est chanceuse d’avoir une artère commerciale dont la grande majorité des bâtiments construits à la fin du 19e et début du 20e siècle sont préservés», a mentionné Guy Drouin, président d’Action patrimoine.

La présidente du Regroupement des sociétés de développement commercial du Québec, qui est aussi directrice générale de Trois-Rivières Centre, Gena Déziel, a expliqué qu’il était fréquent que Trois-Rivières serve d’inspiration.

«On est effectivement cité en exemple, mais on se fait un plaisir de partager nos bonnes pratiques», a-t-elle précisé.

Les membres qui étaient réunis à Trois-Rivières mercredi sont conscients qu’ils devront sensibiliser les politiciens aux retombées économiques et sociales que peut avoir un centre-ville.

«La pandémie nous a montré à quel point les gens ont envie d’habiter leur centre-ville. C’est un moteur économique important, mais c’est aussi un moteur de développement de nos communautés», a affirmé Geneviève Dubois, la mairesse de Nicolet.

Le premier magistrat de Trois-Rivières a aussi fait part des succès de sa ville.

«Ça fonctionne, lorsqu’on a les moyens, on est capable d’arriver avec actions concrètes», a lancé Jean Lamarche, en faisait référence aux 1,2 million de dollars octroyés, il y a quelques mois, par le gouvernement pour la relance du centre-ville après la pandémie.

Cette enveloppe de 50 millions de dollars a permis à 21 grandes villes de la province de mettre en place des actions.

Les membres de la Coalition Cœurs de villes et villages aimeraient qu’un plan d’action soit proposé par l’ensemble des partis politiques et qu’il y ait des sommes récurrentes octroyées à toutes les villes et villages qui le souhaiteront.

Le versement de nouvelles sommes permettrait la réalisation de grands projets et la mairesse de Nicolet ne cache pas qu’elle a plusieurs idées.

«Notre centre-ville est construit de dos à la rivière. On souhaite avoir une ouverture sur la rivière, mais faire des modifications pour permettre aux commerces d’être face à la rivière, c’est quelque chose que la municipalité ne peut pas se payer», a-t-elle mentionné.

Les entreprises d’économie sociale qui sont nombreuses à développer des projets de logements sociaux dans les centres-villes ou encore pour préserver les bâtiments patrimoniaux aimeraient aussi faire partie du plan d’action des partis politiques.

Il est également demandé que les propriétaires de bâtiments historiques reçoivent un meilleur soutien financier.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.