/news/society
Navigation

De plus en plus de visas étudiants refusés

Coup d'oeil sur cet article

À l’approche de la rentrée universitaire, l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) devra se passer de nombreux étudiants étrangers puisque le nombre de refus de visa étudiants se multiplie. 

• À lire aussi: La délicate question des étudiants étrangers

• À lire aussi: Saguenay: des étudiants étrangers sans logement

• À lire aussi: Les refus de visa étudiant se multiplient

L’UQTR a le taux de refus le plus élevé avec seulement 21 % des demandes pour cet établissement qui seraient acceptées.

Amethyste Viranninsiban arrive de la Guadeloupe et débute sa première session à l’UQTR dans moins de deux semaines. Comme la majorité des étudiants étrangers, elle a dû obtenir son visa étudiant. Un processus complexe, a-t-elle confié.

«Depuis décembre 2021, j’ai commencé les démarches», a raconté l’étudiante.

Elle est arrivée au Québec le 18 août et vient de compléter son inscription à l’université. Elle fait partie du peu d’étudiants qui ont reçu leur visa d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).En 2021, 79 % des demandes pour étudier à l’UQTR ont été refusées par l’IRCC.

Angélique Banza vient quant à elle de la République démocratique du Congo. Sa première demande de visa a été acceptée par le fédéral.

Si ça n’a pas été le cas pour elle, certaines de ses connaissances ont eu des difficultés à obtenir leurs permis ou ont dû faire face à de multiples refus.

«Une, deux fois, trois fois, il y a ceux qui se font refuser plusieurs fois. Il y a ceux qui essaient, qui tentent leur chance pour la première fois et ça marche, donc c’est des cas différents», a-t-elle expliqué.

Même chose pour Béni Dikiéle, qui arrive aussi de la République démocratique du Congo. Après un processus d’environ un an, il a été en mesure de venir poursuivre ses études à l’UQTR. Il connait également plusieurs personnes qui ont vu leur demande être refusée.

«J’en connais beaucoup. Mon propre frère, sa demande a été refusée. On a fait les démarches ensemble, mais j’ai été, je peux dire, chanceux», a estimé le nouvel étudiant.

Le directeur du Bureau de l’international et du recrutement, Sylvain Benoît, a affirmé qu’il s’agit d’un grand enjeu pour l’université.

En plus d’intensifier le recrutement à l’international et de revoir ses méthodes d’accompagnement aux étudiants d’ailleurs, le souhait de la direction est que l’IRCC «analyse vraiment sérieusement pourquoi ses taux de refus sont si élevés dans certains pays alors qu’on veut avoir ces gens-là», a soutenu M. Benoît.

Le Bloc québécois a qualifié le processus de sélection de discriminatoire envers les étudiants francophones étrangers.

«C’est un discours discriminatoire parce qu’honnêtement, le 79 % à l’UQTR et le 9 % à McGill, ça ne prend pas un génie pour voir qu’est-ce que c’est», a répondu le député de Trois-Rivières, René Villemure, qui était accompagné du porte-parole en matière d’Immigration, de Réfugiés et Citoyenneté, Alexis Brunelle-Duceppe.

Malgré le taux de refus chiffré à 79 %, le nombre d’inscriptions d’étudiants étrangers continue de grandir à l’UQTR.

«L’UQTR est l’université francophone qui reçoit le plus d’étudiants africains au prorata de sa population étudiante. On a beaucoup de demandes de ces pays francophones, où les taux sont faibles, on a un taux faible d’étudiants qui obtiennent des permis», a conclu M. Benoît.

L’UQTR espère être en mesure d’accueillir encore plus d’étudiants internationaux, notamment des pays d’Afrique, où la demande est grande, mais le taux d’acceptation très bas.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.