/opinion/blogs/columnists
Navigation

Où sont les ministres régionaux?

Chantal Rouleau, ministre responsable de la région de Montréal
Photo d'archives, Agence QMI Chantal Rouleau, ministre responsable de la région de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Le conseil des ministres est constitué de femmes et d’hommes à qui on octroie des responsabilités ministérielles liées à des portefeuilles précis. Il incombe également au premier ministre de nommer parmi les ministres à portefeuille, des ministres régionaux. Ils ont pour objectif d’être tantôt les porte-parole du gouvernement, tantôt ceux des différentes parties prenantes régionales. 

Prenons par exemple la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, qui joue également le rôle de ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle a été omniprésente lors des glissements de terrain de La Baie cet été et a joué avec brio ce rôle de courroie de transmission entre le conseil des ministres et les parties prenantes locales.  

Le hic, c’est que Mme Laforest semble être une des rares à avoir compris ce rôle de ministre régionale. La seule à remplir les devoirs et à porter les responsabilités qui s’y rattachent.  

Prenons la fonderie Horne qui a occupé l’actualité durant toute la période estivale: est-ce que quelqu’un se rappelle d’avoir aperçu Pierre Dufour, le ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue, répondre aux questions des médias, faire la tournée des parties prenantes, défendre les décisions du gouvernement sur le terrain ou rapporter les préoccupations des citoyens et des différents acteurs au gouvernement?  

Pierre Dufour, ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue
Photo d'archives
Pierre Dufour, ministre responsable de l’Abitibi-Témiscamingue

Sinon avez-vous vu la ministre Chantal Rouleau, ministre responsable de Montréal, aux côtés de la mairesse Plante à la suite des fusillades récemment? Mis à part le gazouillis reprenant les déclarations du premier ministre, l’avez-vous aperçue auprès des médias pour rassurer la population et répondre aux préoccupations de tous?  

Malheureusement, on constate que les responsabilités ministérielles régionales sont devenues plus symboliques pour une grande partie du conseil des ministres. Il ne s’agit pas d’une invitation à faire partie des photos officielles lors des annonces gouvernementales, mais plutôt d’une obligation de se retrousser les manches lorsque ça va mal. Et que ce soit en Abitibi ou à Montréal, ça va mal.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.