/news/elections
Navigation

Le PLQ promet d’améliorer la mobilité à Québec

Le parti souhaite notamment fusionner le RTC et la Société de transport de Lévis

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti libéral du Québec (PLQ) promet d’améliorer la mobilité dans la grande région de Québec à court et à moyen terme, tout en ramenant une saine collaboration entre les différents paliers de gouvernement. 

• À lire aussi: Dominique Anglade se fait hara-kiri?

• À lire aussi: Élections 2022: le sort de la loi 21 entre vos mains

C’est du moins ce qu’a affirmé Charles Robert, le candidat libéral dans Jean-Lesage et ancien conseiller du premier ministre Philippe Couillard, lors d’une conférence de presse où il était accompagné de plusieurs autres candidats libéraux de la région, samedi matin. 

« Nous croyons que les citoyens de la région de Québec devraient profiter de toutes les options possibles. La mobilité dans la Capitale-Nationale doit être pensée de façon beaucoup plus globale », a-t-il lancé. 

Le candidat libéral dans Jean-Lesage, Charles Robert (au lutrin), a présenté le plan du PLQ en matière de transport dans la Capitale-Nationale samedi matin.
Photo Jeremy Bernier
Le candidat libéral dans Jean-Lesage, Charles Robert (au lutrin), a présenté le plan du PLQ en matière de transport dans la Capitale-Nationale samedi matin.

Un PLQ au pouvoir rétablirait le tronçon du tramway vers Charlesbourg et lancerait la phase 2 du projet, soit celle reliant la phase 1 à Lebourgneuf, au secteur de l’aéroport et à Lévis.

M. Robert s’est aussi engagé à accélérer le réaménagement de la tête des ponts, à déployer une stratégie de voies dynamiques sur le pont Pierre-Laporte et à réaliser la phase 4 de la promenade Samuel-De Champlain vers Beauport. 

Photo Jeremy Bernier

Photo Jeremy Bernier

Plus efficace et accessible 

Mais dans sa vision de la mobilité pour la région, le PLQ souhaite aller beaucoup plus loin. Notamment en fusionnant le Réseau de transport de la Capitale et la Société de transport de Lévis. 

« Pour avoir une vision linéaire intégrée de la mobilité dans la Capitale-Nationale, ça implique une concertation et une fusion des deux agences de transport », affirme M. Robert.

Ce dernier a également promis de faciliter l’accès au transport collectif en rendant la traverse Québec-Lévis gratuite pour tous. Par ailleurs, les aînés et les étudiants n’auraient pas à verser un sou pour utiliser les différents moyens de transport en commun. 

Le candidat dans Jean-Lesage n’a toutefois pas été en mesure de donner une estimation des coûts que ces différents engagements engendreraient ni des échéanciers de ceux-ci.

Fini la chicane ! 

Charles Robert a en outre profité de la conférence de presse pour tirer à boulets rouges sur la Coalition Avenir Québec (CAQ), qui « se chicane avec tout le monde depuis 4 ans », selon lui.

« [Les caquistes] refusent d’écouter quiconque ayant un avis différent du leur. La CAQ fait la leçon à tous les élus municipaux. Les caquistes ont tellement semé la chicane que la région de Québec est au neutre depuis 2018 », dénonce M. Robert. 

Le Parti libéral du Québec s’engage donc à mettre fin aux conflits avec les élus des différents paliers de gouvernement et, dans un esprit de transparence, à rendre publiques les études sur le troisième lien. 

« Ma priorité, pour faire avancer un projet, c’est de travailler tous ensemble, pas en confrontation », conclut le candidat.  

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux