/news/elections
Navigation

Élections: la CAQ demande aux générations futures de financer ses baisses d’impôt, dénonce Duhaime

Éric Duhaime s'est rendu chez une famille de Trois-Rivières pour parler d'économie mardi, le 30 août 2022.
Photo Gabriel Côté Éric Duhaime s'est rendu chez une famille de Trois-Rivières pour parler d'économie mardi, le 30 août 2022.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – Éric Duhaime s’est rendu en Mauricie pour attaquer la proposition de la Coalition Avenir Québec (CAQ) de réduire de 39% les versements au Fonds des générations pour financer des baisses d’impôt. Selon lui, cela équivaut à demander aux générations futures de payer pour la réduction de notre fardeau fiscal, aujourd’hui.

• À lire aussi: Le PLQ veut convaincre les aînés en réitérant une promesse déjà connue

• À lire aussi: La CAQ promet plus d’argent pour les aînés à faible revenu

Le gouvernement Legault a présenté hier son «bouclier anti-inflation». Le premier ministre sortant s’est engagé à réduire de 2,5% les impôts sur une période de 10 ans. Il a expliqué que cette mesure serait financée par une réduction des contributions au Fonds des générations.

«Quand j’ai vu la CAQ s’attaquer au Fonds des générations et vouloir aller puiser dans ce fonds pour financer ses baisses d’impôt, je n’ai pas pu m’empêcher de penser qu’encore une fois, on est en train de voir un gouvernement qui est prêt à hypothéquer la prochaine génération pour acheter la prochaine élection», a déclaré Éric Duhaime dans une conférence de presse, derrière une résidence de Trois-Rivières. 

  • Écoutez la rencontre Dutrizac – Dumont diffusée chaque jour en direct 7 h via QUB radio : 

«Il faut que ça cesse. Moi je ne pense pas à la prochaine élection, je pense à la prochaine génération», a-t-il ajouté.

Pour ce faire, le chef conservateur dit s’inspirer de l’ex-premier ministre du Canada, Stephen Harper.

«Mon modèle serait plus Stephen Harper. Quand il a été élu majoritaire, il avait des cibles très précises et il les a atteintes. C’est grâce à ça que le Canada est sorti du cercle de l’endettement.»

Éric Duhaime a joué au professeur d’économie mardi matin, chez une famille de Trois-Rivières, mardi le 30 août 2022.
Photo Gabriel Côté
Éric Duhaime a joué au professeur d’économie mardi matin, chez une famille de Trois-Rivières, mardi le 30 août 2022.

Professeur Duhaime

Avant de s’adresser directement aux journalistes, le chef conservateur s’est arrêté dans une résidence de Trois-Rivières pour expliquer à deux citoyens, Véronique Tousignant et Philippe Brodeur, comment fonctionneraient ces baisses d’impôt, une présentation empreinte d’une certaine théâtralité.

«On a de loin les baisses d’impôt les plus substantielles et les plus cohérentes», a-t-il déclaré sous le regard attentif de ce couple de la Mauricie, qui a accueilli dans sa cuisine les caméras et les journalistes en plus d’Éric Duhaime et de son équipe.

Il a ensuite expliqué qu’il a rencontré l’Institut économique de Montréal pour calculer ce que représenteraient les réductions d’impôt de 2% pour les deux premiers paliers d’imposition, pour des gens se trouvant dans différentes situations.

Éric Duhaime s'est rendu chez une famille de Trois-Rivières pour parler d'économie mardi, le 30 août 2022.
GABRIEL CÔTÉ/AGENCE QMI

Par exemple, un célibataire gagnant 80 000$ par année économiserait 2145$ en impôts sous un gouvernement des conservateurs, alors qu’un célibataire gagnant 120 000$ épargnerait 2430$. Une famille de deux enfants dont les deux parents gagnent chacun 80 000$ verrait sa contribution à l’État réduite de 4289$.

Les deux citoyens relançaient Éric Duhaime avec des questions de temps à autre. Ces questions leur avaient été envoyées par message texte à l’avance, et elles suivaient l’ordre précis de la présentation du chef conservateur.

Ce dernier a d’ailleurs réitéré qu’il compte financer les réductions d’impôt qu’il propose en exploitant les hydrocarbures, en réduisant la taille de l’État, et en accordant moins de subventions aux entreprises et aux multinationales.

Financement

Appelé à préciser combien rapporterait l’exploitation des hydrocarbures à l’État québécois, et à quel endroit il couperait dans la fonction publique, Éric Duhaime a remis ses explications à plus tard.

«On est juste au jour 2 de la campagne, alors je vais me garder quelques munitions pour continuer d’expliquer notre programme, et de faire une espèce de strip-tease. Parce que c’est ça une campagne électorale pour tous les partis. On va présenter toutes les données, tous les chiffres [...] d’ici le 15 septembre prochain», a-t-il déclaré.

Il assure néanmoins qu’il sait combien ses baisses d’impôt vont coûter à l’État. L’exploitation des hydrocarbures et les coupures dans la bureaucratie représenteraient selon lui «des milliards de dollars».

La CAQ a précisé lundi qu’elle compte réduire de près de 40% ses contributions au Fonds des générations pour financer ses baisses d’impôt, en soulignant que celles-ci coûteraient environ 11 milliards $ à l’État. Du côté des libéraux, on propose également des baisses d’impôt de 1,5%, qui seraient financées par des déficits plus grands dans les prochaines années, ainsi que par une hausse des impôts pour ceux qui gagnent 300 000$ et plus annuellement, une mesure qui coûterait 4 milliards $ selon les estimations des libéraux.

Duhaime officialise sa candidature 

Éric Duhaime s’est rendu au bureau du directeur du scrutin du Directeur général des élections (DGEQ) à Québec pour déposer officiellement sa candidature, le premier jour où il était possible de le faire. «Si vous m’aviez dit il y a quelques années que je déposerais un bulletin de candidature en vue d’être candidat aux élections, je n’y aurais pas cru», a-t-il déclaré à sa sortie. Il a recueilli 170 signatures dans sa circonscription, et au moins 100 d’entre elles devront être valides.  

 

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux