/misc
Navigation

Le pari risqué de Radio-Canada et TVA

Fabienne Larouche
Photo Agence QMI, Joël Lemay Fabienne Larouche

Coup d'oeil sur cet article

La direction de TVA, qui a dû composer durant six ans avec le succès de District 31, a décidé de répliquer.

C’est ainsi qu’à partir du lundi 12 septembre à 19 h Indéfendable affrontera Stat, la nouvelle quotidienne de Radio-Canada. À ma connaissance, c’est l’une des premières fois, sinon la première, que deux séries quotidiennes s’affronteront à la même heure sur deux grands réseaux concurrents. À la télévision française, adepte des séries quotidiennes diffusées en début de soirée, les chaînes ne courent surtout pas le risque de les diffuser à la même heure.

Sur TF1, la quotidienne Ici tout commence est diffusée à 18 h 30 et Demain nous appartient commence à la même chaîne à 19 h 10. Sur France 3, Plus belle la vie, championne des séries quotidiennes (4610e épisode, hier soir!) est diffusée à 20 h 20. La série prendra fin le 18 novembre prochain. Pour les mêmes motifs que CTV a mis fin au contrat de Lisa LaFlamme, c’est-à-dire «en raison de l’évolution des attentes des téléspectateurs»! Sur France 2, la quotidienne Un si grand soleil est diffusée à 20 h 40.

LA BARRE EST HAUTE 

Il faut que TVA ait une grande confiance en sa nouvelle quotidienne pour la mettre en concurrence directe avec celle de Radio-Canada. C’est vrai que les habitudes d’écoute ont changé, que l’enregistrement est devenu monnaie courante dans un nombre important de foyers, que diverses plateformes numériques permettent la télévision de rattrapage, mais il n’en reste pas moins que près de trois Québécois sur quatre regardent la télévision en direct, en particulier à l’heure du souper. L’incroyable succès de District 31 a fini par convaincre TVA de l’intérêt d’une quotidienne en début de soirée.

District 31 a placé la barre très haut. On n’y a ménagé ni les tournages extérieurs ni la distribution. Les intrigues furent nombreuses. Elles impliquèrent un nombre record de comédiens et, surtout, elles ont démontré que les Québécois sont friands d’intrigues policières. Avec Indéfendable, les téléspectateurs suivront durant la première saison neuf grands procès criminels. Ces procès devraient nous permettre d’être témoins d’enquêtes et d’intrigues policières. 

À Radio-Canada, on mise sur le milieu hospitalier et sur les intrigues médicales pour retenir les téléspectateurs. Même si la trop grande fréquence des bandes de promotion de Stat en a indisposé quelques-uns, les spectateurs devraient être nombreux lorsque commencera la série. La plupart des séries qui se déroulent dans le milieu hospitalier ont du succès et Fabienne Larouche s’y connaît en la matière. Elle a scénarisé les 26 heures d’Urgence et les 45 heures de Trauma, deux séries mettant en vedette de nombreux spécialistes, médecins, infirmières et autres employés de la santé. On en retrouvera sûrement quelques clones dans Stat, même si c’est Marie-André Labbé qui tient la plume et non Fabienne.

L’EXPÉRIENCE DE FABIENNE LAROUCHE

Si c’était une course de Formule 1, je dirais que Stat part en pole position et qu’Indéfendable ne part pas favori. On ne peut ignorer la redoutable expérience de Fabienne Larouche comme scénariste et productrice. Seule ou avec Réjean Tremblay, elle a écrit 299 heures d’émissions dramatiques, sans compter 2400 épisodes de séries quotidiennes. 

Par comparaison, les auteurs d’Indéfendable sont des néophytes, comme l’est la productrice Izabel Chevrier dont le conjoint est le réputé avocat criminaliste Richard Dubé. Mais les amateurs de Formule 1 se rappelleront que parti en queue de peloton, dimanche dernier, Max Verstappen n’en a pas moins remporté le Grand Prix de Belgique! On peut donc s’attendre à tout.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.