/news/currentevents
Navigation

[EN IMAGES] Québec: un véhicule électrique prend feu dans un stationnement sous-terrain

Les 300 résidents de l’immeuble situé rue Claire-Bonenfant ont dû être évacués

Coup d'oeil sur cet article

Un véhicule électrique qui a pris feu dans le stationnement sous-terrain d’un immeuble à condo du secteur Lebourgneuf, à Québec, a causé bien des maux de tête aux pompiers, ce mercredi matin.

• À lire aussi: Véhicules électriques: plus sécuritaires que les automobiles à essence

L’incendie s’est déclaré vers 3 h 50 du matin dans le sous-sol de l’immeuble de huit étages situé sur la rue Claire-Bonenfant, près du boulevard Robert-Bourassa.

Rapidement, la fumée s’est propagée sur plusieurs paliers, alors que les centaines de locataires évacuaient le logement.  

L’automobile a dû être remorquée à l’extérieur pour l’éteindre entièrement afin d’éviter que l’incendie ne se propage à d’autres véhicules ou à la structure du bâtiment situé au 1750, rue Claire-Bonenfant, près du boulevard Robert-Bourassa, à Québec.
Photo Agence QMI, Guy Martel
L’automobile a dû être remorquée à l’extérieur pour l’éteindre entièrement afin d’éviter que l’incendie ne se propage à d’autres véhicules ou à la structure du bâtiment situé au 1750, rue Claire-Bonenfant, près du boulevard Robert-Bourassa, à Québec.

Ce sont les batteries d’un véhicule électrique de marque Hyundai Kona qui se sont embrasées pour une raison qui reste à déterminer, bien que la thèse criminelle soit écartée.

Photo Agence QMI, Guy Martel

Selon Alexandre Lajoie, porte-parole du Service de protection contre les incendies de la Ville de Québec (SPCIQ), il s’agirait de l’un des premiers événements du genre – sinon le premier – à survenir dans la Vieille Capitale.  

« Mais l’opération s’est très bien déroulée, on était préparé », confirme le porte-parole de l’organisation. 

Une cinquantaine de pompiers

En raison de la complexité de l’opération, une troisième alarme a été nécessaire, permettant ainsi le déploiement d’une cinquantaine de sapeurs.

Il a notamment fallu faire remorquer le véhicule à l’extérieur du stationnement durant l’intervention.

Photo Agence QMI, Guy Martel

« Les véhicules électriques en feu représentent un défi parce qu’on doit arroser sous l’habitacle pour atteindre les batteries et les refroidir pour éviter qu’il y ait une réaction en chaîne », explique M. Lajoie..

Photo Agence QMI, Guy Martel

Il faut aussi qu’une quantité impressionnante d’eau soit déversée sur les batteries en flammes, soit au moins 9850 litres, selon le guide d’urgence de la compagnie.  

En comparaison, entre 2000 et 3000 litres d’eau sont habituellement suffisants pour éteindre un feu dans un véhicule à essence.  

La structure du bâtiment n’a pas été endommagée et les résidents ont pu réintégrer leur logis un peu plus de deux heures après le début de l’incendie. Personne n’a été blessé durant l’intervention.

Encore des batteries

Quelques heures plus tard, les pompiers ont à nouveau dû faire face à un incendie provoqué par ce genre de batteries, alors qu’un brasier a pris naissance dans le commerce Vélo Boivin, dans le Vieux-Limoilou. 

Les dommages se sont toutefois limités à une partie du mur et du plafond de l’établissement et la situation était sous contrôle moins de 45 minutes plus tard.

« L’enquête du Commissariat aux incendies a permis de déterminer que la cause la plus probable serait les batteries de vélos électriques qui étaient en chargement », a fait savoir Alexandre Lajoie.    

Incendies (%) par 100 000 ventes * 

  • Voitures hybrides : 3,5 %
  • À essence : 1,5 % 
  • Voitures électriques : 0,025 %

* Aux États-Unis, publié en juin 2022


FLOTTE QUÉBÉCOISE 

  • Véhicules entièrement électriques : 80 049 **
  • Véhicules hybrides rechargeables : 57 692 **

** En date du 31 mars 2022


INCENDIES DE VÉHICULES ÉLECTRIQUES RÉPERTORIÉS AU QUÉBEC

  • 2017 : 1 (Tesla Model S – 2015)
  • 2018 : 0
  • 2019 : 2 (Hyundai Kona EV 2019)
  • 2020 : 1 (Ford Focus EV 2020)
  • 2021 : 0
  • 2022 : 1 (Hyundai Kona EV 2020) 

Sources : Transports Canada, Association des véhicules électriques du Québec et Auto Insurance EZ


♦ Questionné par Le Journal, Hyundai Canada, qui fabrique la Kona électrique qui a pris feu à Québec mercredi matin, affirme coopérer étroitement avec les autorités locales pour déterminer la cause de l’incident.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.