/news/elections
Navigation

Bernard Drainville sur le 3e lien: des propos qui découragent des experts

Bernard Drainville sur le 3e lien: des propos qui découragent des experts
Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Les experts en transports urbains sont restés bouche bée devant les déclarations du candidat caquiste Bernard Drainville sur le troisième lien.

• À lire aussi: 3e lien: «Lâchez-moi avec les GES», lance Bernard Drainville

«Ce n’est pas très édifiant», souligne Marie-Hélène Vandersmissen, directrice du Département de géographie de l’Université Laval.

À son avis, il est «fallacieux» de dire qu’il ne faut pas se soucier des gaz à effet de serre, puisque les voitures seront électriques une fois le tunnel terminé.

«On sait que les voitures électriques, explique-t-elle, c’est exigeant sur le plan environnemental.»

En outre, la congestion routière risque de demeurer avec le troisième lien. «Les véhicules électriques, explique-t-elle, ça ne règle pas les problèmes de congestion, au contraire.»

La construction de nouvelles routes, rappelle-t-elle, encourage plutôt les automobilistes à employer davantage leurs véhicules.

Mme Vandersmissen est découragée par la tangente que prend la question des transports dans la capitale nationale. «On est en campagne électorale et on entend tellement de choses déraisonnables. [...] C’est de moins en moins sérieux.»

Dépassé

De son côté, Fanny Tremblay-Racicot, de l’ÉNAP, estime que Bernard Drainville tient des propos dépassés quand il dit que les études de circulation ne sont pas nécessaires.

«C’est la manière dont on a planifié le transport depuis les années 60, 70. Quand on a de la congestion, on augmente la capacité, mais ça a un effet pervers à moyen terme», souligne-t-elle.

Avant de se lancer dans les grands projets, dit-elle, il faudrait plutôt optimiser le réseau actuel et établir des transports en commun plus efficaces.

Génération suivante

Dominic Villeneuve est lui aussi découragé par les déclarations de Bernard Drainville. 

«Le troisième lien, ça répond aux besoins des gens qui se déplacent aujourd’hui», explique le professeur adjoint de transport et mobilité à l’Université Laval.

«Mais la génération suivante à laquelle moi j’enseigne au quotidien n’aspire pas à avoir un “char” et attendre dans la congestion avec. Elle aspire à avoir de vrais bons services de transport en commun et un réseau cyclable utile à l’année longue.»

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux